Yves Pons (Tennessee Volunteers) sera le quatrième français à la Draft 2020

Et de quatre ! Après Killian Hayes (Ulm), Théo Maledon (ASVEL) et Killian Tillie (Gonzaga Bulldogs), la France comptera un quatrième représentant à la Draft NBA 2020 en la personne de Yves Pons (Tennessee Volunteers). Yves Pons, natif de Haïti qui a grandi à Fuveau (près d’Aix-en-Provence), sort d’une saison révélation à Tennessee où il s’est affirmé comme l’une des révélations de la saison dans la conférence SEC très compétitive. Il annoncé sa candidature à la Draft chez nos collègues français d’Envergure.

 

Oui je compte me présenter à la Draft 2020 ! J’ai fait une plutôt bonne année pour ma troisième saison et c’était légitime de me présenter pour commencer à voir comment marche le Draft Process.

 

Remplaçant de Grant Williams (Boston Celtics) et Admiral Schofield (Washington Wizards) lors de ses deux premières saisons chez les Volunteers, il a enfin eu sa chance en tant que titulaire dans cette équipe d’élite défensive. Auteur de 11 points, 5 passes et 2.4 contres par match (49% au tir, 35% à trois points), il a prouvé quelle force de la nature il était au poste 4 malgré les résultats en dent de scie de son équipe.

 

Au-delà des statistiques, c’est son influence défensive qui lui a permis de faire parler de lui. Il s’est installé parmi l’élite des protecteurs de raquette, et ses contres spectaculaires ont fait le tour des réseaux sociaux à multiples reprises. La symbolique de ses performances défensives, c’est le titre de Défenseur de l’année dans sa conférence qu’il a obtenu il y a quelques semaines, une consécration individuelle qu’il avait clairement défini comme un objectif. Il se tourne maintenant vers la NBA où il va tenter de se faire une place dans le second tour de la cuvée 2020.

 

J’ai encore une année d’éligibilité à Tennessee, et je garde cette possibilité dans un coin de ma tête. J’ai beaucoup parlé avec mon assistant coach (chez les Volunteers), j’ai aussi demandé à mes anciens coéquipiers draftés en NBA à savoir Admiral Schofield, Grant Wiilliams, Kyle Alexander et Jordan Bone. Je leur ai demandé quels retours ils avaient eu en troisième année, leur réflexion, et ça m’a aidé à murir mon choix.

 

Quelles sont ses chances de voir son nom appelé au Barclays Center lors de la grande cérémonie annuelle ? Incertaines. Yves Pons s’est installé parmi les meilleurs défenseurs de sa classe de Draft et ses qualités de ce côté du terrain ne font aucun doute. En revanche, il reste un joueur très irrégulier offensivement ce qui pourrait effrayer les franchises NBA.

Lire la suite sur Insidebasket.com