WRC: Ogier veut “aller de l’avant” après son retour manqué chez Citroën

Le retour manqué chez Citroën

“Cela fait partie de la carrière d’un sportif de connaître des échecs. Il faut essayer de rebondir du mieux possible. Effectivement, peut-être que pendant cette période j’ai trouvé plus intelligent de rester au calme. J’ai voulu me focaliser sur l’avenir.”

“Je savais aussi que beaucoup de personnes voulaient me poser des questions sur les raisons de l’échec et sur les causes de mon départ de Citroën. Mon point de vue c’est qu’il faut regarder vers l’avant. Cela ne sert à rien de ressasser les choses pour essayer de pointer du doigt les gens. Il ne faut pas chercher à savoir qui a bien ou mal fait les choses.”

Son départ de Citroën 

“Je pense que je vais simplement dire que la communication a été un peu maladroite. Hormis cela, je me suis peu exprimé sur le sujet. Je ne l’ai pas fait car je pense que ce n’est pas la peine. On n’a pas atteint les objectifs que l’on s’était fixé ensemble. Point à la ligne. A quoi est-ce que cela va nous servir d’essayer de remuer le couteau dans la plaie? Cela ne sert à rien. Je ne vais pas en dire plus. Maladroit c’est le bon mot.”

Citroën quitte le rallye

“C’est sûr qu’il y a de la déception dans les deux camps. De leur côté comme du nôtre on passe à autre chose. Pour eux aussi il y a autre chose, un nouveau projet qui se précise au niveau du groupe Citroën (PSA prendra part aux courses d’Endurance dès 2022, ndlr). Cela constituera peut-être aussi pour eux l’occasion de rebondir et de faire de bonnes choses.”

Ses débuts avec Toyota

“Je préfère retenir que nous n’avons pas réussi à relever ce challenge tous ensemble. Ce n’est pas plus la faute de l’un ou de l’autre. C’est un sport d’équipe, on le répète tout le temps. Malheureusement nous n’avons pas réussi mais je suis déjà tourné vers ce nouveau défi.”

“On a commencé à travailler depuis quelques jours avec Toyota. On a déjà fait deux jours d’essais pour le rallye de Monte-Carlo (du 22 au 26 janvier 2020, ndlr). On aura une autre journée supplémentaire sur la terre pour découvrir un peu la voiture sur chaque surface.”

Lire la suite sur RMC Sport