Wimbledon annulé: Garcia comprend la “priorité sanitaire” et se prépare pour la reprise

“Il y a des priorités. À l’heure actuelle, la priorité est sanitaire et le sport passe au deuxième voire au troisième plan”. Caroline Garcia ne peut que constater et comprendre l’annulation du tournoi de Wimbledon, officialisée mercredi après-midi, en raison de la pandémie de coronavirus. Une première depuis 1945. “C’est une situation vraiment particulière, une première dans ma carrière. Jamais on n’aurait pensé vivre quelque chose comme ça”, confie-t-elle à RMC Sport.

“Pas de sport, pas de tennis, pas de compétition, alors que c’est pour cela qu’on se lève chaque jour… La priorité, c’est vraiment que tout le monde respecte les règles pour essayer d’arrêter ce virus et toutes ces catastrophes le plus rapidement possible”, poursuit la joueuse de 26 ans, championne de Fed Cup.

Un entraînement pour être “prête à la reprise”

En attendant la levée de la suspension de la saison de tennis, qui court pour le moment jusqu’au 13 juillet, Caroline Garcia fait “du mieux” possible pendant le confinement. Elle insiste sur “l’entraînement physique” pour entretenir ses “qualités” et être “prête à la reprise”. Son programme sportif va ainsi se poursuivre, sans tennis parce qu’elle n’a “pas accès aux courts”. “Donc c’est beaucoup de travail sur vélo, du poids de corps, du travail de gainage et de la prévention. J’essaie aussi d’ajouter des exercices que je n’ai pas toujours l’habitude, ou le temps, de faire”, ajoute-t-elle.

Le confinement, en vigueur au moins jusqu’au 15 avril sur le territoire français, a néanmoins l’avantage de lui permettre de “resserrer les liens” avec ses proches, mais aussi de “faire des choses qu’on n’a pas l’habitude de faire, de passer plus de temps en cuisine, lire, faire des puzzles ou des jeux de société”.

Lire la suite sur RMC Sport