Votez pour votre charnière préférée – Finale : Weepu-Carter vs Smith-Barrett

Une surprise pour certains, une évidence pour d’autres : la grande finale du tournoi des charnières sera un match 100% All Black ! Si la paire Weepu-Carter a eu du mal à se défaire de l’association Gregan Larkham en demie (54-46), la charnière Smith-Barrett a aussi dû s’employer face à la surprise française Dupont-Ntamack (53-47). C’est l’heure de vérité : quelle sera votre charnière préférée ?

Weepu – Carter

Cette charnière aurait dû mener les Blacks jusqu’au titre mondial en 2011. Manque de chance, Dan Carter dû déclarer forfait pour blessure au bout du deuxième match. Ce demi d’ouverture de génie que l’on ne présente plus, aussi doué à la main que précis au pied et tenace défensivement, a gagné partout où il est passé. L’absence de ce joueur de légende n’empêcha pas les Blacks d’aller chercher le sacre mondial.

Car avec ou sans lui, Piri Weepu reste un demi de mêlée très sérieux. Bien que souvent raillé pour sa finale 2011 ratée contre la France, il fut l’un des hommes de base du parcours parfait des All Blacks cette année-là. Le signe d’un talent bien présent chez le numéro 9 historique des Hurricanes. On n’obtient pas 71 sélections avec la Nouvelle-Zélande en se tournant les pouces.

Smith – Barrett

Charnière de référence mondiale de 2015 à aujourd’hui, cette paire a gagné toutes les compétitions auxquelles elle a participées : les Rugby Championship de 2016, 2017, et 2018. L’abandon de cette association en 2019, pour laisser place à Richie Mo’unga à l’ouverture, coincide avec deux échecs, au RC et à la Coupe du monde au Japon. Difficile donc, de ne pas penser que Beauden Barrett est indispensable en numéro 10. Élu meilleur joueur du monde en 2016 et 2017, le joueur des Blues à la pointe de vitesse impressionnante devrait vite retrouver son poste de prédilection sous le maillot noir.

En poste chez les Blacks depuis 2012, Aaron Smith (31 ans) est un candidat plus que crédible pour le titre de meilleur 9 du monde. S’il est moins déroutant balle en main qu’un Antoine Dupont ou Gareth Davies, son emprise sur le jeu néo-zélandais est totale. Se concentrer sur Aaron Smith pendant une rencontre, c’est se rendre compte à quel point le Highlander gère le tempo, organise les lignes d’attaque comme de défense, et déroule comme un papier à musique le jeu de la machine All Black. Un des tauliers de la fougère argentée.

Quelle est votre charnière préférée ?

Weepu – Carter

Smith – Barrett

Lire la suite sur Eurosport.fr