Votez pour votre charnière préférée – 1/4 (2) – Weepu-Carter vs Murray-Sexton

Si les deux compères irlandais se sont sortis plutôt aisément de leur affrontement en huitième de finale (plus de 70% des voix en leur faveur), face aux Gallois Mike Phillips et Stephen Jones, la donne s’est avérée bien différente les deux All Blacks, se sortant victorieux in extremis de leur duel contre Fabien Galthié et Christophe Lamaison (53% à 47%). Forcément ce face à face sent la poudre et bien malin celui qui peut déterminer les favoris entre des Irlandais impressionnant de part leur longévité au plus haut niveau, et des Néo-Zélandais qui ont permis à leur pays de redevenir la meilleure Nation mondiale.

Murray – Sexton

Lorsqu’a pris fin l’association mettant aux prises Peter Stringer et Ronan O’Gara, à la charnière du XV du Trèfle, les plus fidèles supporters irlandais ont émis énormément de doutes quant à la relève qui allait prendre place à la mêlée et à l’ouverture. À juste titre, tant les deux Munsterman ont régné sur l’Europe durant les années 2000. Cependant, tout ces doutes émis ont été balayés d’un revers de main par l’intermédiaire de deux hommes : Conor Murray et Jonathan Sexton.

Remise en question au début de son histoire, démarrée un soir de 27 août 2011, cette charnière a su se montrer à la hauteur des grandes attentes placées en elle. 58 associations plus tard, il n’est pas insensé de pouvoir penser qu’elle s’est hissée au niveau de ses prédécesseurs. Avec comme fait notable, trois Tournois remportés, dont un Grand Chelem en 2018. Ils ont établi pendant des années un lien idéal entre les avants et les arrières, sans jamais oublier leur efficacité. Le plus impressionnant reste sûrement l’exigence qu’ils portent à leur égard. Même s’ils n’ont plus rien à prouver sur la scène internationale, les deux acolytes ne semblent pas vouloir laisser la place à la jeune génération, aussi talentueuse soit-elle. Deux monstres sacrés du rugby et deux exemples à suivre pour les plus jeunes…

Weepu – Carter

Si leurs concurrents ont connu leur première association en 2011, cette année est à marquer d’une pierre blanche pour Piri Weepu et Dan Carter. Année durant laquelle tous deux remportent le deuxième titre mondial de la Nouvelle-Zélande, bien qu’ils aient connu fortunes diverses durant la compétition. D’un côté Weepu a été irréprochable jusqu’à la finale, prenant part à l’ensemble des matchs disputés par sa Nation, de l’autre Carter n’a pu disputer que deux rencontres, à cause d’une blessure aux adducteurs survenue dès la phase de poule.

Difficile donc de se baser sur cette compétition pour assembler les deux joueurs parmi ces charnières emblématiques. Il faut remonter aux années antérieures à ce sacre pour justifier ce choix. Entre 2005 et 2011, ils glanent côte à côte 5 Tri-Nations, en 7 tentatives. Permettant à Carter de devenir l’un des meilleurs joueurs du monde sur cette période et à Weepu d’être le premier dans la hiérarchie à la mêlée, menant le Haka d’une main de maître lorsqu’il est aligné. Au cours de cette fin des années 2000, la pugnacité de Weepu, alliée à l’élégance de Carter, aura décidément marqué bon nombre d’amateurs de rugby.

Quelle est votre charnière préférée ?

Weepu-Carter

Murray-Sexton

Lire la suite sur Eurosport.fr