Un petit point pour un petit Real

Comme le soleil en ce samedi après-midi, le Real Madrid a progressivement disparu au stade de la Céramique samedi. Villarreal est allé chercher le point du nul à domicile (1-1) lors de cette 10e journée de Liga. Les absences de Sergio Ramos, Casemiro et surtout Karim Benzema se sont fait ressentir. Les Madrilènes ont manqué de fluidité et de talent en contre-attaque pour répondre aux hommes d’Unai Emery, dont le pressing a donné le ton d’un match qui s’est emballé tardivement.

Primera A

Miné par les blessures, Gago dit stop

11/11/2020 À 07:07

Profitez de notre offre Black Friday pour vous assurer de ne rien manquer de l’année 2021

Pourtant, la rencontre ne pouvait pas commencer plus fort. Sur un centre de Dani Carvajal, Mariano Diaz a ouvert son compteur but cette saison de la tête (2e, 0-1). Les joueurs en jaune ont protesté : Carvajal a vu sa passe pour Lucas Vazquez, hors-jeu, être contrée et lui revenir dans les pieds sans que Vazquez ne touche le ballon. Le juge de touche a baissé son drapeau aussi vite qu’il ne l’avait levé, rendant confuse la défense de Villarreal.

Pas abattus, les locaux ont maintenu leur pressing et leur contre-pressing pour faire déjouer la Maison Blanche. Eden Hazard n’a pas existé dans une équipe qui a manqué de liant entre le milieu et l’attaque. Le profil de Mariano Diaz, avant-centre pur, a contrasté avec le rôle de quasi meneur de jeu qu’endosse parfois Benzema.

Le coaching inspiré d’Emery

Mais hormis une tête de Gerard Moreno passée juste au-dessus de la barre (21e), Villarreal a été tout aussi stérile que le Real avec le ballon. C’est après la mi-temps que les deux camps ont lâché les chevaux. Toni Kroos et Martin Odegaard ont impulsé une action qui a abouti à une frappe de Lucas Vazquez aux 16 mètres, passée de peu au-dessus (49e). Le même Kroos a manqué de concentration sur une relance, mais Moreno a trop croisé sa frappe du droit face à Courtois pour cadrer (57e). L’heure de jeu venue, Emery a lancé Pervis Estupinan et Samuel Chukwueze. Le tournant du match.

Griezmann, dans le Top 3 européen ? “Si on parle du Barça…”

Le premier se serait vu créditer d’une passe décisive si Dani Parejo n’avait pas dévissé son tir à l’entrée de la surface (70e). Ou si Chukwueze avait eu le temps de conclure sa superbe passe entre les lignes face à Courtois. A la place, le Nigérian a été accroché par le gardien belge. Gerard Moreno a transformé le penalty pour récompenser Villarreal (76e, 1-1).

Le Real a timidement répondu, mais Vinicius n’a pas été aussi précis pour son entrée en jeu. Ferland Mendy s’est démené dans son couloir mais s’est parfois senti seul. Villarreal aurait pu l’emporter si Moreno avait profité de la perte de balle de Modric (82e), ou si Carvajal n’avait pas sauvé son camp d’un retour sur Takefusa Kubo (90e+2). Le Real Madrid ne s’est pas du tout rassuré en Liga, à quatre jours d’un déplacement périlleux chez l’Inter Milan en Ligue des champions.

Icône vs bouc émissaire : jusqu’où le malaise Messi-Griezmann ira-t-il ?

Liga

Valence se réveille, le Real en fait les frais

08/11/2020 À 21:59

Liga

La poisse : Hazard positif au Covid-19 et absent face à Valence, Casemiro aussi touché

07/11/2020 À 11:50

Lire la suite sur Eurosport.fr