Tour de France reporté: Gaudu et Molard sont soulagés, mais se posent des questions

La nouvelle a été officialisée ce mercredi: initialement prévu du 27 juin au 19 juillet, le Tour de France 2020 a été reporté du 29 août au 20 septembre, histoire que la crise du coronavirus se soit atténuée, et que les coureurs aient le temps de se préparer, comme l’a souligné le directeur de l’épreuve, Christian Prudhomme.

Interrogés à chaud, les Français Rudy Molard et David Gaudu, coéquipiers au sein de la Groupama-FDJ, ont évidemment accueilli l’annonce avec joie. “C’est une excellente nouvelle, ça redonne bien le moral, confie Molard. C’est vraiment un signal positif pour tous les Français aussi, un message d’espoir.”

>> Cyclisme: les indiscrétions sur le nouveau calendrier

“Ce sera une météo type Giro”

Pour Gaudu, c’est avant tout “un soulagement”. Mais le lieutenant de Thibaut Pinot, satisfait d’avoir un objectif, sait que ce changement de programme ne se fera pas sans conséquences. “C’est dur dans le sens où le Tour va démarrer deux mois plus tard que prévu, il va falloir tenir jusque-là et même jusqu’à la fin de la saison puisque d’autres courses vont être reportées après, probablement. Au lieu de terminer la saison vers le 10 octobre, ça sera probablement un mois plus tard.”

Aussi, pour être bien physiquement, le grimpeur espère pouvoir s’entraîner sans trop tarder dans des conditions à peu près normales. “On espère qu’on sera dans les premiers déconfinés pour aller s’entrainer sur la route le plus vite possible, poursuit-il. Fin aout, c’est très loin, mais ça arrive vite quand même.”

Fin août, puis septembre, c’est aussi une période où l’automne peut vite pointer son nez. Et où le ciel peut s’assombrir un peu… “La météo aura un rôle majeur à jouer, estime Molard. On ne connaitra pas les canicules du mois de juillet, on risque de prendre des averses plus régulièrement, d’avoir des montées de cols plus fraiches et des descentes humides. Ce sera une météo type Giro, ça peut réserver des surprises.” Le Tour de France aura lieu, oui, mais pas tout à fait comme d’habitude.

Lire la suite sur RMC Sport