Tests, visite médicale et entraînement : le Calcio entame (aussi) sa phase 2

SERIE A – A l’image de tout un pays, qui a entamé son déconfinement progressif ce lundi, le football italien tente de redémarrer. Désormais autorisés à s’entraîner individuellement, les joueurs font leur retour dans leur centre d’entraînement, mais non sans passer une batterie de tests au préalable. Une reprise de la saison reste toutefois, pour l’instant, un mirage.

C’est un jour que toute l’Italie attendait. Après 56 jours de confinement le plus strict, la péninsule a démarré, depuis ce lundi, la désormais fameuse “phase 2” de son processus de sortie de crise. Si la vie d’avant n’est pas vraiment de retour, la levée partielle des restrictions permet au moins de s’en rapprocher. Un discours qui s’applique également au Calcio, troisième industrie du pays et dont le chiffre d’affaires est estimé à 4,7 milliards d’euros. Depuis deux mois, elle aussi est à l’arrêt en raison du Covid-19.

Après un long forcing la semaine passée, le football italien, qui s’est senti “discriminé” par les décisions gouvernementales, a gagné une première bataille en

obtenant le feu vert pour les entraînements individuels de ses athlètes. Dimanche, le ministère italien de l’Intérieur a ainsi envoyé un circulaire aux préfets pour autoriser cette pratique. Pas forcément la lune, mais déjà un premier pas en vue d’une éventuelle reprise de la saison.

Serie A

Feu vert en Italie : les entraînements individuels autorisés pour les équipes de Serie A

HIER À 12:05

La Juve démarre, l’Inter décale

Dans cette optique, la plupart des clubs ont rappelé leurs joueurs se trouvant actuellement à l’étranger. C’est par exemple le cas de la Juventus Turin, qui attend notamment Blaise Matuidi, Adrien Rabiot ou encore Gonzalo Higuain. Au total, ils sont pas moins de dix à devoir effectuer leur retour dans le Piémont. Mais bien évidemment, c’est Cristiano Ronaldo qui cristallise toutes les attentions. Selon la Gazzetta dello Sport, le quintuple Ballon d’Or devrait faire son grand come-back ce lundi soir depuis son île de Madère.

Ensuite, tous seront soumis à des tests de dépistage. Avec un objectif : raccourcir la période de quatorze jours d’isolement obligatoire pour toutes les personnes revenant de l’étranger. Concernant ceux restés en Italie, certains ont passé une première visite médicale ce lundi au JMedical. Leonardo Bonucci, Federico Bernardeschi ou encore Juan Cuadrado ont fait partie des premiers à s’y présenter. Même chose pour l’AS Rome, où plusieurs joueurs ont été vus ce lundi au centre d’entraînement de Trigoria.

Cristiano Ronaldo tout sourire après avoir marqué un but contre Leverkusen en Ligue des champions, le 1er octobre 2019.

Crédits Getty Images

Du côté de Milan, l’Inter a décidé de décaler sa reprise. Annoncée pour mardi matin, la réouverture du centre sportif d’Appiano Gentile aura finalement lieu mercredi selon La Gazzetta dello Sport. Si tout est, d’ores et déjà, prêt pour accueillir les hommes d’Antonio Conte, les examens médicaux qu’ils vont subir requièrent un certain temps. Et c’est donc une fois complétés que le feu vert sera donné.

L’AC Milan, lui, ne souhaite prendre aucun risque. Avant de rouvrir les portes de Milanello, le club lombard exige un dépistage massif (tests sérologiques etc) de joueurs et personnel. “Il va falloir plusieurs jours pour tout faire“, nous explique un salarié du club, qui assure que la “prudence” est de rigueur avant la reprise des entraînements individuels. Zlatan Ibrahimovic, qui se trouve toujours en Suède, est en contact avec ses dirigeants pour organiser son retour selon l’ANSA. Pour les clubs de Sassuolo et Lecce, les entraînements individuels, facultatifs, ont officiellement commencé ce lundi.

Le Championnat toujours en suspens

Presque définitivement écartée la semaine passée, une reprise de la saison 2019-2020 est-elle de nouveau en bonne voie pour la Serie A ? “On n’en parle pas du tout pour l’instant“, a répondu le ministre des Sports Vincenzo Spadafora dimanche soir sur sa page Facebook. “Je lis des choses étranges, mais rien n’a changé par rapport à ce que j’ai toujours dit sur le football : les entraînements des équipes ne reprendront pas avant le 18 mai (…) Maintenant excusez-moi, mais je retourne m’occuper de tous les autres sports et centres sportifs (gymnases, centres de danse, piscines) qui doivent rouvrir au plus vite“, a-t-il rajouté. Déjà critiqué par les acteurs du Calcio, ce dernier ne risque pas de voir sa cote de popularité grimper avec cette déclaration. Lundi matin, le Corriere dello Sport a mis en Une un photomontage montrant le ministre armé d’un poignard, sur le point de crever un ballon. “Attaque contre le foot“, titre le quotidien sportif. Ambiance…

Pour l’heure, rien n’est donc certain. Si cette reprise des entraînements individuels est certainement un signe encourageant, il reste toujours aussi difficile de savoir si la saison va finir par reprendre. Selon le site Calcio e Finanza, ce sont pas moins de 400 millions d’euros de droits TV qui seraient remis en cause en cas d’arrêt définitif. “Il y a des opinions divergentes.Tout le monde est en train d’évaluer si le redémarrage est possible et c’est normal, même si le dernier mot reviendra aux institutions“, a de son côté expliqué Urbano Cairo, le président du Torino, à la Gazzetta dello Sport. Vendredi, lors d’une assemblée d’urgence, la Ligue de Serie A avait confirmé sa volonté de terminer la saison. C’est encore loin d’être gagné.

(Avec AFP)

Serie A

L’Inter annonce la réouverture partielle de son centre d’entraînement

IL Y A UN JOUR

Serie A

Feu vert en Italie : les entraînements individuels autorisés pour les équipes de Serie A

HIER À 12:05

Lire la suite sur Eurosport.fr