Samir Nasri rêve de devenir entraîneur de l’OM

Samir Nasri ne donnerait plus de nouvelles à son club d’Anderlecht, selon la presse belge. C’est un mensonge, jure l’intéressé, qui a profité d’un live Instagram pour faire une mise au point sur le sujet. “C’est limite un coup de gueule que j’ai envie de faire, a-t-il déclaré ce lundi soir, depuis Dubaï où il est confiné. Où t’as vu quelqu’un qui disparait ? Parce que c’est ce que j’ai cru voir ou entendre dire: quelqu’un qui a disparu ou ne donne plus signe de vie. Je parle au chef du médical tous les jours. C’est lui qui m’envoie les séances que j’ai à faire, je parle avec Vincent Kompany. Les spéculations, s’il vous plaît, qu’on arrête. Il ne se passe rien du tout. J’attends de savoir si la saison reprend pour faire les play-offs. On verra ensuite pour la saison prochaine. Pour l’instant, on n’en est pas là.”

Nasri: “L’OM ? Franchement, c’est costaud”

Heureusement pour son interlocuteur, l’évocation de son club de coeur, l’OM, suffit à lui redonner le sourire. L’ancien milieu de terrain du club olympien est agréablement surpris par les performances des Marseillais cette saison. Et il ne tarit pas d’éloges sur la conduite des affaires olympiennes par le Portugais André Villas-Boas: “C’est costaud, franchement costaud. Villas-Boas fait vraiment le maximum avec ce qu’il a. J’aime bien le petit Kamara au milieu. J’aime bien Benedetto aussi, il a une belle qualité de remise, il est intelligent. Sanson, Rongier, ça court beaucoup. Ils ont joué toute la saison sans Thauvin. Payet est bien cette saison. Alvaro Gonzalez, je savais que c’était un bon joueur, j’ai déjà joué contre lui. Steve (Mandanda) est excellent dans les buts. Les latéraux sont bons.”

Et Samir Nasri a clairement envie de revenir à Marseille. Mais pas dans la peau d’un joueur. Car il se rêve en coach de l’OM. “Je vais être coach de l’OM, a-t-il d’ailleurs annoncé avec un sourire espiègle. Tu connais un Marseillais qui te dirait que ça ne le fait pas rêver l’Olympique de Marseille ? Ça n’existe pas ! (Ça le ferait kiffer d’être coach de l’OM ?) Oui, bah attends, t’es malade toi ! Un stade comme ça, non… c’est incroyable.”

Et avant de venir peut-être s’asseoir sur le banc marseillais, Samir Nasri a des conseils à donner, notamment à Boubacar Kamara. Pas le moment de partir pour le jeune Marseillais, selon son aîné. “Je lui conseillerais de rester, explique l’ancien joueur d’Arsenal et Manchester City. C’est un bon joueur. Il était irrégulier la saison dernière. Ils l’ont stabilisé au milieu, où il est très bon. Il sera encore meilleur mais il lui faut acquérir de l’expérience. La Ligue des champions avec ton club formateur, tu vas acquérir de l’expérience. Après, tu pourras partir. S’il veut partir maintenant, il lui faut une étape importante, pas le top tout de suite.”

Cette Ligue des champions, que l’OM était proche de retrouver avant l’interruption de la Ligue 1, Samir Nasri espère que les supporters pourront en profiter. “Il faut que le prés (Frank McCourt, ndlr) mette la main à la poche. Il faut recruter, si tu veux jouer la Ligue des champions. Fais un peu kiffer les supporters, essaye de passer les poules.” Mais investir lourdement, ce n’est plus du tout la tendance des derniers mois à l’OM… 

Lire la suite sur RMC Sport