Rugby: la D3 de 12 à 15 clubs, ça s’accélère

La création de ce nouveau championnat, le National, est la réponse du président de la FFR, Bernard Laporte, au vote de la LNR visant à geler la PRO D2 et le Top 14 sans promotion, ni relégation.

Mercredi, la LNR et la FFR avaient trouvé un accord sur le financement à parts égales (1,35 million d’euros au total) de cette nouvelle division, qui viendrait s’insérer entre la Pro D2 et la Fédérale 1.

Vendredi, les clubs de Fédérale 1 se sont à leur tour largement prononcés (83%, 41 pour, 1 contre, 6 abstentions) en faveur de la création de ce nouveau championnat.

Les présidents des clubs pros sont prêts à collaborer et aider pour tout ce qui est logistique et compétences d’appréciation du secteur professionnel: des permanents de la LNR et de la FFR travaillent activement sur les changements financiers à venir au terme de la première saison de la nouvelle division (règles Fédérale 1 la première saison mais règles “LNR” dès la deuxième saison), aide à l’écriture pour la rédaction du cahier des charges pro (stade, partenariats, sponsors, budget…). Une aide et une bienveillance que résume le président de l’ASM, Eric de Cromières: “Personnellement je vois d’un assez bon œil la constitution d’une poule nationale amateur ou semi pro de douze clubs se pointer à l’horizon. J’ai toujours été partisan de trois groupes professionnels, d’un rétrécissement de l’élite pour avoir moins de matchs et donc respecter la santé des joueurs et par contre un élargissement à 36 ou 40 clubs professionnels.”

Le processus concernant la création de cette division National a été respecté: projet du comité de pilotage étudié par le bureau fédéral le 7 juin, invitations lancées aux clubs concernés (voir liste ci-dessous), projet transmis au vote du comité directeur qui aura lieu le 15 juin avant approbation par le vote de l’assemblée générale du 4 juillet prochain.

Les dix-huit clubs invités à participer (certains pourraient cependant refuser, en raison de critères sportifs ou budgétaires et la FFR table sur une compétition comptant entre 12 et 15 clubs):

Albi, Blagnac, Tarbes, Massy, Dijon, Suresnes, Bourg-en-Bresse, Narbonne, Nice, Aubenas, Bourgoin, Vienne, Trélissac, Mauléon, Cognac, Saint-Jean-de-Luz, Dax et Chambéry

Lire la suite sur RMC Sport