Rugby Championship: les All Blacks virtuellement titrés après avoir corrigé l’Argentine

Quinze jours après une défaite historique contre l’Argentine, les All Blacks ont pris une revanche éclatante (38-0) ce samedi lors de la cinquième journée du Rugby Championship, à Newcastle, en Australie.

A la faveur d’une différence de points largement favorable (+64) en cas d’égalité avec les Pumas (-28) ou l’Australie (-36), et de cinq points d’avance, la Nouvelle-Zélande est virtuellement assurée de remporter la compétition avant même le dernier match entre entre Argentins et Wallabies.

Les Blacks rapidement devant

Après un bel hommage pour Diego Maradona, les protégés de Ian Foster se sont lancés à l’assaut dès les premières minutes de cette nouvelle confrontation.

Obligés de l’emporter avec le bonus pour rêver d’un sacre dans cette édition du Rugby Championship, les kiwis ont imprimé donné le ton avec un essai rapide du pillier Dan Coles en coin (7-0, 12e).

En face les Pumas n’ont pas semblé capables de réagir et se sont contentés de trop brèves incursions dans les 22 mètres néo-zélandais. Derrière, Richie Mo’unga a fait grossir l’avance des All Blacks sur une pénalité avant de regagner les vestiaires pour la mi-temps (10-0, 40e).

Les Pumas explosent dans le final, Jordan signe un doublé

Encore dans le coup à la pause, l’Argentine a finalement sombré en seconde période. Un nouvel essai en force marqué par Ardie Savea a mis fin au suspense pour le duel du jour. Derrière, les All Blacks se sont démenés pour rafler le bonus offensif capital dans la course au titre lors de ce Rugby Championship.

Entré en jeu quelques minutes plus tôt, Will Jordan a inscrit deux essais pour sceller la large victoire de la Nouvelle-Zélande. Pour sa deuxième cape, le trois-quart des Crusaders a offert le point de bonus à son équipe à dix minutes de la fin du match (31-0, 73e).

Impuissants, les Pumas ne sont pas parvenus à marquer le moindre point. Leur volonté d’envoyer du jeu a même été punie par un ultime essai de Patrick Tuipulotu trois minutes après la sirène.

Les Blacks quasi assurés du titre

Avec ce large succès, la Nouvelle-Zélande a rempli son objectif et décroché une victoire bonifiée. Avec onze points dans ce Rugby Championship, les All Blacks semblent bien partis pour décrocher un 17e titre dans la compétition grâce à une différence de points très favorable. Avec un avantage de plus 64 unités, les joueurs kiwis seront difficiles voire même impossibles à déloger.

Deux résultats, une très large victoire de l’Argentine par 93 points d’écart ou un succès des Wallabies par 101 longueurs d’avance, priveraient la Nouvelle-Zélande d’un sacre qui lui tend les bras.

Dans une édition 2020 marquée par le forfait de l’Afrique du Sud, les All Blacks devraient bien l’emporter mais leurs performances ont globalement déçu et le titre ne suffira pas à faire taire les critiques des supporters locaux.

Lire la suite sur RMC Sport

Rugby Championship: les All Blacks virtuellement titrés après avoir corrigé l’Argentine

Quinze jours après une défaite historique contre l’Argentine, les All Blacks ont pris une revanche éclatante (38-0) ce samedi lors de la cinquième journée du Rugby Championship, à Newcastle, en Australie.

A la faveur d’une différence de points largement favorable (+64) en cas d’égalité avec les Pumas (-28) ou l’Australie (-36), et de cinq points d’avance, la Nouvelle-Zélande est virtuellement assurée de remporter la compétition avant même le dernier match entre entre Argentins et Wallabies.

Les Blacks rapidement devant

Après un bel hommage pour Diego Maradona, les protégés de Ian Foster se sont lancés à l’assaut dès les premières minutes de cette nouvelle confrontation.

Obligés de l’emporter avec le bonus pour rêver d’un sacre dans cette édition du Rugby Championship, les kiwis ont imprimé donné le ton avec un essai rapide du pillier Dan Coles en coin (7-0, 12e).

En face les Pumas n’ont pas semblé capables de réagir et se sont contentés de trop brèves incursions dans les 22 mètres néo-zélandais. Derrière, Richie Mo’unga a fait grossir l’avance des All Blacks sur une pénalité avant de regagner les vestiaires pour la mi-temps (10-0, 40e).

Les Pumas explosent dans le final, Jordan signe un doublé

Encore dans le coup à la pause, l’Argentine a finalement sombré en seconde période. Un nouvel essai en force marqué par Ardie Savea a mis fin au suspense pour le duel du jour. Derrière, les All Blacks se sont démenés pour rafler le bonus offensif capital dans la course au titre lors de ce Rugby Championship.

Entré en jeu quelques minutes plus tôt, Will Jordan a inscrit deux essais pour sceller la large victoire de la Nouvelle-Zélande. Pour sa deuxième cape, le trois-quart des Crusaders a offert le point de bonus à son équipe à dix minutes de la fin du match (31-0, 73e).

Impuissants, les Pumas ne sont pas parvenus à marquer le moindre point. Leur volonté d’envoyer du jeu a même été punie par un ultime essai de Patrick Tuipulotu trois minutes après la sirène.

Les Blacks quasi assurés du titre

Avec ce large succès, la Nouvelle-Zélande a rempli son objectif et décroché une victoire bonifiée. Avec onze points dans ce Rugby Championship, les All Blacks semblent bien partis pour décrocher un 17e titre dans la compétition grâce à une différence de points très favorable. Avec un avantage de plus 64 unités, les joueurs kiwis seront difficiles voire même impossibles à déloger.

Deux résultats, une très large victoire de l’Argentine par 93 points d’écart ou un succès des Wallabies par 101 longueurs d’avance, priveraient la Nouvelle-Zélande d’un sacre qui lui tend les bras.

Dans une édition 2020 marquée par le forfait de l’Afrique du Sud, les All Blacks devraient bien l’emporter mais leurs performances ont globalement déçu et le titre ne suffira pas à faire taire les critiques des supporters locaux.

Lire la suite sur RMC Sport