Roland-Garros: l’édition 2020 repoussée au mois de septembre

Le coronavirus continue de bousculer le calendrier sportif. En raison de la pandémie, qui touche la France et a engendré l’arrêt des travaux de finition sur le site du tournoi, cette semaine, la direction de Roland-Garros a officialisé ce mardi le report du tournoi de tennis parisien. Censée se dérouler entre la fin du mois de mai et le début du mois de juin, la deuxième levée du Grand Chelem est reportée au 20 septembre, soit une semaine après la conclusion de l’US Open. Sept jours pour passer du dur à la terre battue. L’enchaînement devrait plaire aux joueurs comme aux joueuses des circuits ATP et WTA.

Le seul scénario possible selon la FFT

“Si personne aujourd’hui ne peut prévoir quelle sera la situation sanitaire le 18 mai prochain, les mesures de confinement en vigueur rendent impossible sa préparation et par conséquent, son organisation aux dates initialement prévues, écrit la Fédération française de tennis (FFT) dans le communiqué qui accompagne cette décision. En effet, pour préserver de façon responsable la santé de ses salariés, de ses prestataires et fournisseurs pendant la période de préparation, la FFT a décidé de retenir le seul scénario qui conciliera organisation du tournoi en 2020 et lutte contre le COVID-19.”

La décision suscite de nombreuses réactions

Si plusieurs joueurs et joueuses de tennis telles Naomi Osaka et Alizé Cornet chez les femmes, ou l’Argentin Diego Schwartzman, chez les hommes, ont déjà fait part de leur incompréhension sur les réseaux sociaux, face à ce report imposé à un calendrier déjà bien chargé, le président de la FFT Bernard Giudicelli a défendu sa proposition. “C’est une décision difficile mais courageuse que nous avons prise en cette période EXCEPTIONNELLE et évolutive depuis ce week-end, écrit-il à l’adresse du public et des sportifs. Nous agissons en responsabilité, nous devons être solidaires les uns des autres dans ce combat pour la sécurité sanitaire de tous.”

Lire la suite sur RMC Sport