Roland-Garros: ce que change le report d’une semaine

Le 27 septembre, une hypothèse envisagée par l’ATP depuis plusieurs semaines

C’était l’une des options de calendrier envisagée dans les réunions de travail de l’ATP depuis plusieurs semaines. Décaler le coup d’envoi de Roland-Garros d’une semaine, au 27 septembre. L’objectif : laisser plus d’espace après l’US Open et surtout avoir une vraie saison de terre battue, le souhait d’Andrea Gaudenzi, le patron italien de l’ATP, car des interrogations étaient soulevées sur une programmation du Masters 1000 de Rome après les dates annoncées par la Fédération française de tennis mi-mars (20 septembre-4 octobre). Ces nouvelles dates permettent donc de rajouter de façon beaucoup plus certaine un Masters 1000 au programme d’une fin de saison express. Et cela permettrait aussi d’organiser les qualifications Porte d’Auteuil, dont l’absence initiale avait fait enrager les joueurs pouvant y participer. Côté calendrier WTA, à ce jour, les Internationaux de Strasbourg sont placés la semaine du 19 au 26 septembre, confirmant bien le lancement le 27 septembre du tournoi parisien. Un décalage qui montre aussi que le dialogue s’est renoué entre les instances du tennis mondial et la présidence de la FFT, après la vexation importante provoquée par l’annonce unilatérale du président Bernard Giudicelli le 17 mars dernier. 

Embouteillages pour la fin d’année

La conséquence directe de ces nouvelles dates sur le circuit : l’empiétement sur la tournée asiatique et notamment le Masters 1000 de Shanghai, programmé initialement du 11 au 18 octobre. Sachant que le Masters 1000 de Paris n’est pas déplacé pour l’instant (du 2 au 8 novembre). Autre répercussion sur le calendrier français : sur les nouvelles dates de Roland-Garros étaient initialement programmés deux tournois challengers ancrés dans le paysage du tennis tricolore. Orléans (28 septembre au 4 octobre) va devoir demander une nouvelle date à l’ATP et Mouilleron-Le-Captif (5 au 11 octobre) pourrait se retrouver favorisé en “récupérant” les joueurs éliminés dès les premiers tours Porte d’Auteuil. L’ATP et la WTA sont en train de finaliser leur projet de calendrier de reprise du tennis mondial et devraient le transmettre de manière officielle à tous les organisateurs de tournois, dont Roland-Garros, dans les prochains jours.

La tournée américaine va-t-elle tenir ?

Ce qui est certain, c’est que le décalage d’une semaine ne change pas énormément l’organisation du tournoi. L’essentiel étant de pouvoir le maintenir pour la FFT. A l’heure actuelle, l’organisation attend les consignes gouvernementales quant au scénario de déconfinement et aux organisations d’événements en public. L’hypothèse d’un Roland-Garros à huis clos, par exemple, n’a pas encore été franchement mise sur la table. Les projets de régulation des flux de spectateurs, désinfection et précaution sanitaires sont toujours à l’ordre du jour.

Quoi qu’il arrive, ces nouvelles dates restent soumises à l’évolution de la pandémie. Sachant que de plus en plus d’acteurs du circuit penchent plutôt pour une saison blanche, notamment si le tennis n’a pas repris au mois de septembre. En effet, les dernières tendances iraient plutôt vers une annulation de la tournée américaine. En cas d’annulation de l’US Open, programmé du 24 août au 13 septembre (aux Etats-Unis, près de 50 000 victimes du coronavirus sont à déplorer ce jeudi soir), Roland-Garros serait le dernier bastion. Mais résistera-t-il ?

Lire la suite sur RMC Sport