Prospect Draft 2020 : Nico Mannion, le cerveau d’Arizona doit faire taire les critiques

  • CARACTéRISTIQUES INDIVIDUELLES

Équipe : Arizona Wildcats (Freshman)

Âge : 19 ans

Taille : 1m88

Poids : 80 kg

Envergure : 188 cm

Poste : Meneur

Comparaison actuelle : Derrick White

Parmi la longue liste de meneurs présents à cette Draft 2020, Nico Mannion fait partie de ceux qui souhaitent tirer leur épingle du jeu parmi l’élite de la cuvée à ce poste. Nico est le fils de Pace Mannion, lui aussi basketteur NBA dans les années 80, auteur d’une carrière de 6 saisons quelconques. S’il a réussi une saison NCAA plutôt décevante par rapport aux attentes que la fac d’Arizona plaçait en lui, le potentiel de Mannion continue d’intriguer et suscite de l’interêt. Lui est très confiant en ses qualités, et ce notamment grâce à l’expérience européenne qu’il a acquis sous le maillot de la sélection italienne en jeunes. Nico Mannion a passé toute sa vie aux Etats-Unis, mais a choisi la nationalité italienne, celle de sa mère. Un choix qui lui a même ouvert la voie à une première sélection avec les adultes lors des qualifications à la dernière Coupe du Monde. Mais avant de penser FIBA, c’est en NBA que l’italien va devoir faire ses preuves. Présentation.

  • QUALITéS : IL A TOUT D’UN CHAMPION

Issu d’une famille de sportifs, Nico Mannion a toute son adolescence été formé à devenir un athlète de haut niveau et son jeu s’en ressent. Rares sont les joueurs qui évoluent avec autant de leadership, passion et hustle dans cette Draft. Son unique saison NCAA a certes été décevante, mais ne témoigne pas de sa formation brillante, en particulier lors des différents championnats européens joués avec les espoirs italiens. Le meneur d’Arizona a tout pour devenir l’archétype d’une superstar offensive complète. Le tir d’abord, c’est un excellent tireur en sortie de dribble comme sur du catch and shoot qui n’hésite pas à prendre ses responsabilités. Sa plus grande qualité est à l’organisation du jeu. Mannion est un créateur génial au gros QI Basket qui voit tout avant les autres sur le parquet ! Il était faiblement entouré chez les Wildcats, mais ses 33% d’assist percentage et son ratio passes/ballons perdus à 2 témoignent de toute son aisance dans le domaine. L’Italien a toutes les qualités pour devenir une star s’il exploite pleinement son potentiel, lui qui n’est âgé que de 19 ans. Malgré son jeune âge, ses fondamentaux offensifs sont très solides et laissent entrevoir le meilleur.

  • DéFAUTS : DONNEZ LUI DES EPINARDS !

Les plus anciens d’entre-vous se souviendront de Popeye, et de ses épinards qui le rendait surpuissant… Voilà un exemple à suivre ! Au-delà de toutes ses qualités techniques, Nico Mannion possède un déficit physique frappant qu’il va vite devoir compenser. Son corps frêle est à la base de la majeure partie de ses lacunes. En défense, il doit s’attendre à être chahuté de façon permanente par n’importe quel intérieur. Il pourrait le payer cher, et ne plus parvenir à compenser cela avec son intelligence de jeu comme il le faisait à Arizona. Toujours en rapport avec ces maudites qualités athlétiques manquantes, Nico Mannion ne s’est que trop rarement montré très menaçant dans ses drives. Il peut finir des lay-up contestés bien sûr, mais manque d’explosivité pour se faciliter la vie sur de nombreuses séquences, l’obligeant à trouver des subterfuges divers lorsque la défense est au rendez-vous. Enfin, son tir à trois points est une interrogation qu’il faudra surveiller. Au lycée comme en sélection de jeunes, c’était une autre arme de sa très fournie palette offensive mais en NCAA, il s’est un peu effondré. Mannion n’a marqué que 32% de ses tirs derrière la ligne la saison passée, et a connu de vrais jours sans. Néanmoins, la gestuelle est bonne et ce secteur pourrait vite retrouver bonne adresse.

  • LE MEILLEUR FIT : ORLANDO MAGIC (15èME CHOIX)

Nico Mannion est l’un des prospects les plus difficiles à cerner parmi les talents du premier tour de la Draft. Un temps annoncé aux portes du Top 10, c’est aujourd’hui aux alentours de la vingtième place de la Draft que les mocks drafts semblent l’annoncer. Dans une Draft annoncée comme faible, il y a en tout cas fort à parier que la franchise qui tentera le pari Mannion aura gros à gagner chez un prospect à l’inverse du talent unidimensionnel. L’Italien est également le genre de joueur qui a besoin d’atterrir dans une équipe qui lui fera confiance. Pour cela, on pense que le Magic serait une bonne destination à envisager. DJ Augustin est en fin de contrat, et Markelle Fultz reste assez irrégulier ce qui laisse une ouverture pour un meneur fraichement drafté de s’imposer. Nico Mannion représenterait un renouveau à ce poste pour les floridiens, et son potentiel pourrait même leur permettre de franchir un cap sur le long terme dans le meilleur des scénarios. Dunque proviamo ?


[embedded content]

  • Plus d’informations

Tous les Prospects de la Draft Lire la suite sur Insidebasket.com