Pichot candidat à la présidence de World Rugby

“C’est une élection décisive dans un moment décisif pour le rugby. Je suis candidat à la présidence de World Rugby“, a tweeté Agustin Pichot, 45 ans, ancien joueur du Stade Français et du Racing. “Il est temps de changer, de focaliser notre attention (…) sur toutes les fédérations de la même manière”, a-t-il plaidé dans son message. Pichot indique vouloir poursuivre le soutien aux fédérations traditionnelles qui ont permis la prospérité du rugby, mais également développer et supporter les “nations émergentes”, pour les voir un jour “compétitives et fortes” dans les tournois majeurs de la discipline, dont la compétition phare, la Coupe du monde.

Cela passe notamment par une modification du calendrier mondial, qu’il n’a pas réussi à obtenir en tant que vice-président de l’instance. “A partir de septembre 2018, quand il a vraiment fallu passer aux actes pour modifier le calendrier mondial, j’ai senti beaucoup de résistance de la part de Bill”, a expliqué Pichot, dans un entretien accordé dimanche au quotidien français L’Equipe.

Bernard Laporte avec Beaumont

L’obtention de voix au sein de l’instance pour les pays du Pacifique et l’intégration d’une équipe fidjienne au championnat australien ont été quelques pas en avant. “Mais à part ça, qu’est ce qui a vraiment changé en profondeur? Pas grand-chose…”, a ajouté le joueur aux 71 capes en sélection argentine. Dans la lutte pour la présidence de World Rugby, Pichot fera donc face au sortant Bill Beaumont, parti en campagne avec le président de la Fédération française, Bernard Laporte, candidat à la vice-présidence de l’instance.

“Malgré notre discours commun tout au long du mandat qui se termine, nous pensons différemment”, a justifié Pichot dans L’Equipe. Il se lance de son côté “seul”, sans former un ticket avec un candidat à la vice-présidence. L’élection doit se dérouler le 26 avril par un vote électronique des délégués du Conseil et une annonce des résultats le 12 mai.

Lire la suite sur RMC Sport