Pendant ce temps-là, Bernal obtient l’autorisation de rouler en Colombie