OM: la belle décision d’Eyraud et Zubizarreta pour les employés

La question des salaires occupe une grande partie du quotidien de Jacques-Henri Eyraud depuis le début de la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus. Comme indiqué par RMC Sport le 9 avril, l’OM ne cherche pas à baisser dans la durée les salaires des joueurs mais espère trouver un accord avec eux pour une baisse ponctuelle, le temps de la crise. Une diminution s’ajoutant au système de chômage partiel déjà mis en place à Marseille.

>> Le sport face au coronavirus: les infos en direct

A l’OM, on estime que “l’accord va dans le bon sens”, et “les efforts demandés” aux Olympiens “sont différents selon les niveaux de salaire”, confirme-t-on à l’AFP. “Mais si les droits télés de la saison ne devaient pas être intégralement versés (en cas d’arrêt définitif du championnat), il faudrait aller plus loin”, ajoute-t-on, confirmant les récentes prises de parole de Jacques-Henry Eyraud.

Un geste à titre personnel

Un président de l’OM qui joint les actes aux paroles. En plus d’avoir consenti une baisse de 20% de son salaire en forme de “solidarité financière vis-à-vis des collaborateurs” indiquait-il à RTL, Eyraud s’est engagé pour les salariés présentant les revenus les plus faibles au sein du club.

Selon l’AFP, le président de l’OM et son directeur sportif, Andoni Zubizarreta, ont ainsi annoncé lors d’une visio-conférence interne la semaine dernière qu’ils allaient tous les deux, à titre personnel, compenser la perte de salaire liée au chômage partiel de tous les employés rémunérés en-dessous de 2.300 euros bruts.

Lire la suite sur RMC Sport