OL: Aulas évoque des “décisions juridiques” face aux choix de l’UEFA

Très attendu par les fédérations, les ligues et les clubs, le comité exécutif de l’UEFA s’est réuni ce jeudi matin pour faire le point sur l’avenir des compétitions suspendues en raison de la pandémie de coronavirus. L’occasion de définir une ligne directrice et les critères à retenir pour établir les qualifiés pour les Coupes d’Europe en cas d’arrêt des championnat. Si le football ne reprend pas, l’UEFA ne souhaiterait pas qualifier les finalistes des coupes nationales pour les prochaines Coupes d’Europe. Selon le Times, l’UEFA aurait acté le mérite sportif, et donc la prise en compte des classements actuels, comme critère pour trancher les qualifiés européens.

Lyon et Saint-Etienne, qui doivent affronter le PSG, déjà qualifié pour la prochaine C1, en finales de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France sont donc concernés. Les deux billets pour la Ligue Europa seraient attribués aux 5e et 6e de L1. Des places occupées par Lyon et Montpellier si le classement est arrêté par la LFP après 27 journées. Mais si la 28e journée est comptabilisée, ce sont Reims et Nice qui sont respectivement 5e et 6e. Sans surprise, cette information a fait réagir Jean-Michel Aulas.

“L’OL a 10 matchs pour revenir”

“L’OL a 10 matchs pour revenir, la Coupe de la Ligue, la Champion’s League pour se qualifier et tous les décisions juridiques après!”, a commenté le président de l’OL sur son compte Twitter. Reste à savoir ce qu’il entend par “décisions juridiques” et s’il pourrait entamer des actions dans le cas où les décisions de l’UEFA priveraient l’OL d’une compétition européenne.

Aulas penche pour une fin de saison entre septembre et décembre en Ligue 1, avant que la nouvelle saison démarre en 2021. “Je ne suis pas favorable à un arrêt. Tout ce qui peut permettre de terminer les compétitions me va bien. Si par malheur on ne pouvait pas, l’analyse juridique des règlements n’est pas celle que j’entends”, a-t-il expliqué lundi à L’Equipe, précisant que “l’analyse juridique nous amènera peut-être vers une année blanche ou des choses que les gens n’apprécient pas a priori”.

>> Le sport impacté par le coronavirus, toutes les infos en direct

Lire la suite sur RMC Sport