Nîmes: Bourdin aimerait une saison de Ligue 1 à 22 clubs

Les championnats de football professionnel ne pourront pas reprendre avant août ou septembre, selon la stratégie de déconfinement dévoilée par le Premier ministre Edouard Philippe, ce mardi. Une mauvaise nouvelle pour les clubs qui rencontrent de gros problèmes de trésorerie causée par la pandémie de coronavirus. Mais pas Nîmes. 

“Le Nîmes Olympique est un club sain, qui est bien géré, extrêmement bien géré, a indiqué sur RMC Jean-Jacques Bourdin, son président d’honneur. Nous avons obtenu notre prêt à Nîmes, nous avons donc une trésorerie saine de plusieurs millions d’euros. Nous allons donc attendre patiemment que le championnat reprenne et que nous puissions rejouer au football.  Nous pouvons attendre un an.”

>> Le ministère des Sports ne ferme pas la porte à des matches en août

Bourdin propose un championnat à 22

Le club gardois, 18e du championnat de France de Ligue 1 avant la suspension des compétitions, aurait pu disputer un barrage cet été. Le Nîmes Olympique navigue donc dans une zone grise, en attendant que son sort soit fixé par la LFP. “Nous nous plierons aux décisions des instances sans discuter”, a assuré Jean-Jacques Bourdin, qui a émis un souhait pour la saison prochaine. 

“Sur le plan purement sportif, ce que j’aimerais pour la prochaine saison, c’est un championnat de 22 clubs, avec deux clubs de Ligue 2 qui montent, et quatre descentes à la fin de la saison, a-t-il révélé dans l’émission Team Duga. Je trouverais ça spectaculaire. Quatre descentes ! Vous imaginez la compétition pour éviter de descendre ? Après, ça a des conséquences financières, avec notamment le partage des droits TV. Je ne suis pas sûr que les clubs acceptent.”

Lire la suite sur RMC Sport