NBA: un nouveau format pour la future saison

La crise sanitaire a donné quelques idées aux têtes pensantes de la NBA. Barrages qualificatifs pour les playoffs maintenus et surtout élargis, absence de All-Star Game, champion couronné le 22 juillet au plus tard: la Ligue nord-américaine a dévoilé dans la nuit de mardi à mercredi la façon dont s’articulera sa prochaine saison qui doit débuter le 22 décembre.

Quatre équipes se disputeront les deux dernières places en playoffs dans chaque conférence

La grande nouveauté concerne le “play-in tournament”. Cette phase de barrages qualificatifs pour les playoffs, expérimentée dans la bulle de Disney World cet été avec trois équipes, en concernera cette fois quatre. En l’occurrence celles ayant fini entre la 7e et la 10e place de chaque conférence, Est et Ouest, à l’issue de la saison régulière. Et ce, quel que soit l’écart de victoires entre elles.

Explications: mi-mai, le 7e de la conférence jouera à domicile face au 8e. Le vainqueur de ce match sera qualifié, récoltant le statut de tête de série numéro 7. En parallèle, le 9e jouera lui à domicile face au 10e. Le perdant sera éliminé. Le vainqueur du match 9-10 rencontrera enfin le perdant du barrage 7-8, pour se disputer sur un match sec le tout dernier billet. Le vainqueur de cette rencontre validera son ticket pour les playoffs, avec le statut de tête de série numéro 8.

Ces barrages ont valeur de test, la NBA ayant précisé qu’ils ne seront en vigueur – pour le moment – que pour l’exercice à venir. S’ils chargent un peu plus le calendrier, ils ont toutefois été salués par la plupart des observateurs, car ils pourraient accroître l’intérêt de la fin de saison régulière souvent dénuée d’enjeu. Une équipe assurée de finir 7e, au pire, pouvait avoir tendance à laisser couler lors des dernières semaines. Cette fois, elle sera toujours sous la menace d’une élimination.

Un calendrier adapté à la crise sanitaire

Avant d’en arriver à ce stade, chacune des trente équipes (quinze par conférence) aura 72 matchs de saison régulière à disputer. Et pour limiter au maximum le nombre de voyages par temps de coronavirus, la ligue a trouvé une formule.

Chaque équipe jouera trois fois les équipes de sa conférence, soit 42 matchs (14×3). Chaque équipe jouera également deux fois les équipes de l’autre conférence (un match à domicile, l’autre à l’extérieur), soit 30 matchs au total (15×2). Ce qui ramène bien à 72 le nombre le total de rencontres à disputer. Cette saison régulière, devant se finir le 16 mai, sera entrecoupée d’une pause de cinq jours entre le 5 et le 10 mars, baptisée “All-Star Break”, sans que la NBA ne mentionne le maintien du All-Star Game initialement prévu à Indianapolis. 

Enfin, les playoffs débuteront le 22 mai, à l’issue desquels un champion sera couronné le 22 juillet au plus tard. Un épilogue qui ne chevauchera pas avec les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août), ce qui devrait permettre à la grande majorité des internationaux d’y participer. Mais par exemple, si LeBron James est sélectionné avec Team USA et qu’il doit disputer un 7e match le 22 pour conserver son titre avec les Lakers, il lui sera compliqué d’enchaîner immédiatement avec les JO…

Les dates-clés de la saison 2020-2021:

  • 11-19 décembre: matchs amicaux de présaison
  • 22 décembre-4 mars: 1ère partie de la saison régulière
  • 5-10 mars: pause “All-Star break”
  • 11 mars-16 mai: 2e partie de la saison régulière
  • 18-21 mai: barrages qualificatifs pour les playoffs
  • 22 mai-22 juillet: playoffs et finales

Lire la suite sur RMC Sport