NBA: Sekou Doumbouya rebondit aux Lakers

L’intersaison mouvementée de Sekou Doumbouya, transféré par les Nets aux Rockets puis coupé dans la foulée, s’achève par une note positive. Le Français s’est vu offrir un contrat par les Lakers de Los Angeles.

Sans club depuis quelques jours, Sekou Doumbouya va avoir l’opportunité de poursuivre son rêve en NBA. Selon Shams Charania, journaliste The Athletic, le Français de 20 ans va signer un “two-way contract” chez les Lakers de Los Angeles. Ce qui signifie qu’il va alterner entre la NBA, quand il en aura l’opportunité, et son antichambre, la G-League, avec la franchise affiliée des South Bay Lakers. Il est le cinquième Français dans ce cas cette saison après Petr Cornelie (Denver), Killian Tillie et Yves Pons (Memphis), et Joel Ayayi, son futur coéquipier au sein de la franchise californienne.

Difficile de faire la fine bouche dans son cas, lui qui a connu une intersaison des plus mouvementées. Après deux premières saisons aux Pistons de Detroit, Sekou Doumbouya a été envoyé aux Nets de Brooklyn avant d’être transféré aux Rockets de Houston contre trois francs six sous et enfin, d’être coupé. À quelques jours du début de la saison, l’ailier s’était retrouvé agent libre et semble ravi de retrouver une place dans un effectif de la grande ligue. À peine l’annonce faite, il a réagi sur Twitter, suscitant de nombreuses réactions de la part des fans des Lakers, qui évoquent un joueur prometteur, qui ne lâche jamais rien.

Les Lakers, une vraie bonne opportunité?

Après avoir été “viré” d’une franchise des Nets en quête d’économies, où il semblait compliqué pour lui de s’imposer tellement le roster était complet, Sekou Doumbouya rejoint une équipe du même acabit. Après avoir côtoyé Kevin Durant, Blake Griffin ou encore James Harden, l’ancien joueur du CSP Limoges va pouvoir évoluer aux côtés de LeBron James, Anthony Davis ou encore Russell Westbrook.

Des partenaires d’entraînement de luxe pour un jeune joueur à la recherche de stabilité et de piliers pour progresser et pour s’affirmer. Avant cela, il va également pouvoir s’appuyer sur la présence de Joël Ayayi, l’autre Français détenteur d’un “two-way contract” aux Lakers pour s’intégrer dans ce groupe. À lui de profiter de l’enchaînement des matchs de G-League et des opportunités qui lui seront offertes en NBA pour taper dans l’oeil de Frank Vogel, son nouvel entraîneur, mais pas que. Car un poste dans la rotation d’une équipe mythique et surexposée pourrait lui permettre de séduire pas mal de monde et de relancer sa carrière NBA.

Lire la suite sur RMC Sport