NBA: Hayes drafté en 7e position par Detroit, du jamais-vu pour un Français

Son nom était cité parmi les premiers choix de la Draft NBA. Les pronostics avaient vu juste: Killian Hayes a été drafté en 7e position par Detroit, mercredi. Le jeune meneur de 19 ans devient donc le Français choisi le plus haut dans l’histoire de la NBA

Il fait mieux que le meneur Frank Ntilikina, drafté en 8e position en 2017 par les New York Knicks, et que le pivot Joakim Noah sélectionné en 9e position par Chicago en 2007. Il devient le 19e joueur français à être drafté au premier tour. Le premier fut Tariq Abdul-Wahad, choisi en 11e position par les Sacramento Kings en 1997.

Maledon seulement choisi au deuxième tour

Le meneur Théo Maledon, âgé de 18 ans, un des quatre autres Français candidats à cette Draft, aurait pu le rejoindre mais il n’a été choisi qu’au deuxième tour par les Philadelphia 76ers au cours de cette même cérémonie organisée virtuellement, coronavirus oblige. Il va finalement rejoindre Oklahoma City dans le cadre de l’accord passé entre le Thunder et les 76ers pour le transfert de Danny Green à “Philly”. 

Pour Hayes, atterrir à Détroit apparaît comme une bonne pioche. Il va intégrer un effectif dont la ligne arrière est peu performante, avec la perspective de s’y faire une place de titulaire assez vite, peut-être même immédiatement. Il va également y retrouver un autre “Frenchie”, Seykou Doumbouya, qui s’est bien installé dans l’effectif. Ce qui n’est pas négligeable pour les questions d’adaptation.

Edwards, premier choix de la Draft

Avant lui, six joueurs ont été sélectionnés. Le n°1 de la Draft, choisi par les Minnesota Timberwolves, est l’arrière Anthony Edwards. Issu de l’Université de Géorgie, ce joueur athlétique (1,98 m) intégrera une équipe qui possède déjà un noyau de jeunes stars avec le pivot Karl-Anthony Towns et l’arrière D’Angelo Russell.

L’intérieur James Wiseman a été pris en 2e position par les Golden State Warriors, tandis que les Charlotte Hornets, franchise propriété de Michael Jordan, ont eux opté pour le meneur LaMelo Ball en 3e position. Aucun grand favori n’émergeait de cette cuvée 2020, contrairement à celle de l’an passé qui avait vu le phénomène Zion Williamson se démarquer et être sélectionné comme prévu par les Pelicans de La Nouvelle-Orléans.

Après cette Draft 2020, ces jeunes joueurs auront un mois pour s’adapter à un nouvel environnement professionnel, intégrer un collectif, avant le coup d’envoi de la saison le 22 décembre.   

Lire la suite sur RMC Sport