NBA: Fournier bat son record de points et enflamme le Madison Square Garden

0 0
Read Time:3 Minute, 7 Second

Evan Fournier a battu son record de points (41) permettant à New York de renverser Boston (108-105), jeudi en NBA. Le Français a mis le feu au Madison Square Garden.

Il a mis le Madison Square Garden en fusion: Evan Fournier a battu ses records de points (41) et de tirs inscrits derrière l’arc (10) pour permettre à New York de renverser Boston (108-105), après avoir compté 25 longueurs de retard, jeudi en NBA. Ces derniers temps, les matches se suivent et ne se ressemblent pas pour l’arrière, médaillé d’argent avec les Bleus aux Jeux de Tokyo l’été dernier. Lors de la défaite à Oklahoma City le 31 décembre, il avait été limité à trois points, et il avait réagi au match suivant, également perdu à Toronto avec 20 unités.

Mardi, il avait atteint le fond, avec un rare zéro pointé au scoring, et assistant du banc, durant tout le dernier quart-temps, à la victoire des siens contre Indiana. Certainement vexé, et se rappelant que les Celtics lui avaient très bien réussi (32 pts) pour sa première sous le maillot new-yorkais en ouverture du championnat, il a fait preuve d’orgueil et d’une flamboyance qui était inédite chez lui en dix saisons NBA.

Pendant trois quart-temps, il a été le seul à surnager côté Knicks dans cette rencontre longtemps maîtrisée par Boston, porté par Jayson Tatum, excellent (36 pts, 9 passes, 6 rbds). Mais le Français a gardé le meilleur pour la fin et, dans un même élan, ses coéquipiers se sont réveillés, à l’image de Julius Randle (22 pts, 8 rbds). Fournier, dont le précédent record personnel à trois points dans un match s’élevait à 7 paniers inscrits en avril 2021 sous le maillot de… Boston contre Houston, a planté dans le money ses 9e et 10e banderilles, cette dernière faisant passer NY devant au score pour la première fois du match (99-98) à deux minutes du terme.

Durant ce dernier quart-temps, il a mis 13 points, qui ont donc fait 41 au total. Neuf de mieux que son précédent record, établi à quatre reprises. “A l’évidence je manque de régularité en ce moment. Mais je ne pensais pas faire aussi bien que lors de mon premier match ici, et c’était déjà contre les Celtics”, a commenté à chaud Fournier.

Les deux dernières minutes ne furent cependant pas les siennes, Tatum égalisant à 1,5 seconde du buzzer d’un shoot à mi-distance glacial (105-105). Un chrono très court, mais suffisamment long pour que RJ Barrett (13 pts) s’élève et libère New York d’un tir à trois points aussi improbable que l’était la perspective d’un succès quelques minutes plus tôt.

De ce fait, les Knicks chipent la 10e place à Boston à l’Est. A l’Ouest, les Warriors, en rotation très limitée, Stephen Curry et Draymond Green ayant été mis au repos, ont concédé un deuxième revers d’affilée, sur le parquet de La Nouvelle-Orléans (101-96). Une contre-performance qui pourrait leur coûter la première place, si Phoenix bat les Los Angeles Clippers en soirée.

Sur le même sujet

C’est Brandon Ingram (32 pts, 11 rbds, 6 passes) qui a été le bourreau de Golden State, qui s’en est remis à Andrew Wiggins (21 pts), le seul à s’illustrer dans un effectif en panne d’adresse à longue distance (7/33). Pour Memphis, solide 4e, tout va bien en revanche, avec un septième succès consécutif, aisément glané aux dépens de Détroit (118-88), grâce à un match encore remarquable de Ja Morant (22 pts, 9 rbds, 6 passes), Killian Tillie contribuant modestement en sortie de banc (5 pts, 5 rbds). En face, Killian Hayes fut tout aussi discret (5 pts, 2 passes).

NC avec AFP

Lire la suite sur RMC Sport

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Les Serbes se mobilisent pour leur star Novak Djokovic, en rétention en Australie
Next post AS Rome: Mourinho sort les vieux dossiers pour répondre aux fans de l’AC Milan