NBA: Démission du dirigeant de Houston à l’origine d’un incident diplomatique avec la Chine

Un dirigeant emblématique de la NBA tire sa révérence. Le manager général des Houston Rockets, Daryl Morey, a démissionné jeudi. “Après (…) avoir réfléchi à mes 14 années extraordinaires avec les Houston Rockets et avoir discuté avec ma famille et amis proches, j’ai décidé de m’éloigner des Rockets à partir du 1er novembre”, a-t-il affirmé dans un communiqué. La télévision ESPN et le quotidien local Houston Chronicle avaient annoncé le départ de cette figure de la franchise texane, en charge des opérations basket des Rockets depuis la saison 2007-2008.

Maillots brûlés, boycott de la saison

Sa dernière saison à ce poste a débuté par une polémique. En octobre 2019, il avait soutenu sur Twitter les manifestants pro-démocratie de Hong Kong, territoire autonome du sud de la Chine, qui protestaient contre l’exécutif local et les autorités centrales. Ce tweet avait poussé Pékin à suspendre tout partenariat avec la Ligue nord-américaine de basket (NBA). La télévision chinoise CCTV avait cessé la diffusion des rencontres pendant plus d’un an, jusqu’au match 5 des finales disputé vendredi dernier. Des maillots de LeBron James avaient aussi été brûlés par des manifestants.

Le commissaire de la NBA, Adam Silver, et le propriétaire des Houston Rockets, Tilman Fertitta, avaient tous deux soutenu Daryl Morey malgré les appels de la Chine à son licenciement et les pertes financières de la NBA consécutives à l’affaire, estimées à 400 millions de dollars (340 millions d’euros).

Pour la télévision chinoise, il a été poussé vers la sortie

Dans une courte réaction, la télévision publique chinoise CCTV a laissé entendre vendredi que le dirigeant texan avait été poussé vers la sortie. “Nous avons appris la démission de Daryl Morey et n’avons aucun commentaire à faire à ce sujet”, a souligné un porte-parole de la chaîne dans un communiqué. “Nous voulons toutefois rappeler ici que toute parole ou acte cherchant à blesser les sentiments des Chinois a un prix”, a-t-il souligné, avant de souhaiter “bon vent” à M. Morey.

Nommé dirigeant de l’année en 2018, Daryl Morey avait commencé à discuter d’un départ avec Tilman Fertitta à la suite de l’élimination des Rockets en demi-finale de conférence face aux futurs champions, les Los Angeles Lakers. Les Houston Rockets, qui comptent dans leurs rangs deux anciens meilleurs joueurs de la saison (MVP), James Harden et Russell Westbrook, restent sur huit présences de suite en playoffs, la série en cours la plus longue de la NBA.

Le dirigeant, qui avait signé en mars 2019 une prolongation de contrat de cinq ans, va rester conseiller de la franchise jusqu’à ce qu’elle ait trouvé un nouvel entraîneur, puisque le contrat de Mike d’Antoni, arrivé sur le banc de Houston en 2016, n’a pas été renouvelé après la saison 2019/2020. Rafael Stone, vice-président exécutif des opérations basket de la franchise, va prendre la place de Daryl Morey, assurent ESPN et le Houston Chronicle.

Lire la suite sur RMC Sport