Movistar fait sa mue… et choisit un ancien dopé comme entraîneur

Voilà deux arrivées qui ne devraient pas réhausser la réputation de la formation Movistar. Plutôt l’inverse même. Alors que l’équipe présente dans le peloton sous différentes appellations depuis 1980 est réputée être une organisation familliale, elle se transforme petit à petit après plusieurs saisons difficiles et le départ de nombreux cadres (Quintana, Landa, Mas qui est revenu, et Soler). En 2022, elle accueillera trois nouveaux membres dans son staff : Leonardo Piepoli, José Ibarguren, Ivan Velasco.

Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !

S’il n’y a, a priori, rien à dire sur le dernier, spécialiste d’aréodynamisme et de bio-mécanique selon Cyclingnews, on ne peut pas en dire autant des deux premiers qui fleurent bon les années 2000. Le premier, ancien coureur, a fait une belle carrière de grimpeur (14e du Tour 98, 10e du Giro 2000 et 8e de la Vuelta 99) avant de rejoindre la formation Saunier-Duval et d’être contrôlé positif à l’EPO en compagnie de Ricardo Ricco sur le Tour de France 2008 après avoir gagné à Hautacam. Suspendu deux ans en 2009, il avait mis fin à sa carrière et était devenu entraîneur. L’an prochain, il officiera donc chez Movistar à ce poste.

Tour de France

Froome rêve encore d’un 5e Tour : “Je n’arrêterai que quand ça ne sera plus possible”

IL Y A UNE HEURE

Piepoli ne sera pas dépaysé puisqu’une vieille connaissance sera avec lui : José Ibarguren. L’Espagnol était le médecin de l’équipe Saunier-Duval dans les années 2000. Depuis 2012, il avait rejoint la Quick Step de Patrick Lefevere et changera donc de crèmerie en 2022.

Cyclisme

Dumoulin vers BikeExchange, ça se précise

25/10/2021 À 08:13

Cyclisme

Un million d’euros en jeu : Pourquoi Van Aert est en procès avec son ancienne équipe

23/10/2021 À 10:47

Lire la suite sur Eurosport.fr