Montpellier: pas d’accord mais des discussions pour une baisse de salaires

A Montpellier, les semaines sont décidément agitées en coulisses. Mercredi, RMC Sport vous révélait que le président Mohed Altrad avait demandé à son effectif de baisser son salaire. Actuellement au chômage partiel en raison de la crise sanitaire, les joueurs devaient consentir un effort additionnel de 10%, en touchant donc au final 74% de leur rémunération nette. Pour leur employeur, il s’agirait de réaliser des économies sur la masse salariale d’ici cet été, dans un contexte économique catastrophique.

Depuis, Louis Picamoles et ses partenaires ont évidemment beaucoup échangé. Les discussions et messages se sont multipliés entre eux. Avec une idée claire selon nos informations: oui, ils sont conscients qu’un effort de leur part sera nécessaire dans les mois à venir pour passer au mieux cette crise du coronavirus en renonçant à quelques avantages, mais non à une baisse des salaires immédiate et négociée uniquement au MHR.

Une avancée lundi?

Des discussions sont cependant bel et bien ouvertes entre les salariés et leurs dirigeants, c’est ce qui ressort de la réunion d’aujourd’hui. Ces derniers vont tenter d’apporter des éclaircissements et des informations complémentaires, afin de trouver un éventuel accord avant fin du mois. “Les joueurs sont prêts à faire des efforts en renonçant à quelques avantages”, nous a-t-on confirmé.

Picamoles et les autres n’ont pas souhaité s’étaler dans la presse, ni répondre aux sollicitations. Mais beaucoup estimeraient que le timing de leur président n’était pas forcément bon et surtout prématuré. Selon Provale, le syndicat des joueurs, cela doit de toutes façons s’inscrire dans un dialogue social bien plus large.

“Cela ne sert à rien d’avoir des initiatives individuelles”, nous disait le président Robins Tchale-Watchou mercredi. Et au sein de l’effectif du MHR, on n’entend pas créer une jurisprudence pour le reste du Top 14. Les discussions sont loin d’être terminées mais, selon nos informations, on devrait en savoir plus après la nouvelle commission paritaire lundi, regroupant tous les partenaires sociaux (Provale pour les joueurs donc, l’UCPR pour les clubs professionnels et Tech XV pour les entraineurs). Des propositions chiffrées pourraient alors être communiquées.

Lire la suite sur RMC Sport