Mercato franco-français: les joueurs de Ligue 2 à surveiller

Adrian Grbic (attaquant, 23 ans, Clermont)

Malgré la baisse des prix attendue sur le marché des transferts estival, Clermont pourrait faire une très belle opération grâce à son attaquant autrichien (23 ans), deuxième meilleur buteur de Ligue 2 (17 buts) derrière le futur Lyonnais Tino Kadewere. Belle, et inattendue il y a quelques mois encore, puisque le club auvergnat était allé chercher Grbic au sein du modeste et méconnu club d’Altach l’été dernier. Brest, Lorient et Lens seraient particulièrement intéressés, l’ASSE et l’OM dans une moindre mesure. Mais Clermont pourrait aussi temporiser et attendre le mercato international, étant donné qu’un club de Bundesliga et un autre de Premier League sont sur le coup, comme l’a indiqué le président Ahmet Schaefer.

Ibrahim Sissoko (attaquant, 24 ans, Niort)

Recruté à l’été 2019 pour remplacer Ande Dona Ndoh (Nancy), l’avant-centre de 24 ans a lui mis 15 buts avec Niort en championnat, malgré la saison compliquée des Chamois et malgré le fait qu’il était encore amateur il y a trois ans. S’il est encore sous contrat jusqu’en 2022, le club des Deux-Sèvres ne pourra évidemment pas résister à une grosse offre estivale.

Amine Bassi (milieu offensif, 22 ans, Nancy)

“Puni” en début de saison pour avoir tenté de forcer son départ vers Metz, le jeune meneur de jeu a vite réintégré le onze de départ de Nancy, où il était la caution technique de l’équipe. Son exercice 2019-2020 n’est pas passé inaperçu (4 buts, 4 passes), et s’il ne lui reste qu’un an de contrat, Bassi est sûrement le joueur lorrain à posséder la plus forte valeur marchande. Le “Neymar de Nancy”, surnommé ainsi pour son côté dribbleur, confiait récemment à France Football sa “faim de jouer au-dessus”.

Kiki Kouyaté (défenseur, 23 ans, Troyes)

Comme Grbic, difficile de ne pas citer le nom du défenseur malien de l’ESTAC à l’ouverture du mercato. Parce que l’ancien joueur du Sporting Portugal au physique imposant (1,92m) a montré qu’il peut être un robuste stoppeur, mais aussi un habile relanceur et même… un finisseur, avec 5 buts en 18 matchs de L2, et un autre en Coupe de la Ligue. Lens, Metz, Angers et Dijon, tous en Ligue 1 la saison prochaine, font partie des clubs intéressés. Venue aux renseignements il y a plusieurs semaines, l’AS Saint-Étienne aurait finalement pris du recul sur ce dossier. Deux clubs étrangers sont aussi sur les rangs. Si sa valeur a baissé avec la crise et sa blessure abdominale (il n’a quasiment pas joué depuis janvier), une somme de 5 millions d’euros est régulièrement évoquée à son sujet.

Stéphane Diarra (attaquant, 21 ans, Le Mans)

Déjà très bon en National en 2018-2019, l’ancien joueur d’Evian et Rennes a su montrer ses qualités en Ligue 2 cette saison, même si Le Mans n’a fini que 19e. Le club de la Sarthe étant relégué, le dribbleur ivoirien (3 buts et 3 passes en championnat) va logiquement aller voir ailleurs cet été. Surveillé par quelques clubs anglais selon Ouest France, il pourrait surtout faire l’objet d’une offensive lorientaise dans les prochains jours.

Benjamin Leroy (gardien, 31 ans, Ajaccio)

Alors que plusieurs clubs de l’élite, comme Montpellier, voire Saint-Etienne, devraient chercher un portier cet été, pourquoi ne pas miser sur l’expérimenté gardien d’Ajaccio, déjà aperçu dans l’élite avec Evian (2014-2015) ou Dijon (2016-2017)? Si le club corse, troisième au moment de l’arrêt de la saison, a manqué la montée en L1 de peu, Leroy a eu le temps de signer 16 clean sheets en 28 journées. Pas un hasard, donc, de voir l’ACA deuxième au classement des meilleures défenses.

Lire la suite sur RMC Sport