Macron aimerait que les autres championnats européens s’arrêtent, comme la Ligue 1

Si certains clubs avaient pour objectif de retrouver la compétition mi-juin afin de boucler la saison en cours, ils ont vu leurs espoirs s’envoler mardi après-midi avec les annonces du Premier ministre. “La saison 2019-2020 de sports professionnels, notamment celle de football, ne pourra pas reprendre”, a affirmé Edouard Philippe. La Ligue 1 s’apprête donc à suivre l’exemple des Pays-Bas, où l’Eredivisie est officiellement devenu le premier championnat européen à mettre un terme à sa saison, sans désigner de champion.

D’autres pays suivront-ils ces exemples? C’est ce qu’aimerait Emmanuel Macron. Selon Le Parisien, le président de la République souhaite une harmonisation européenne sur l’arrêt des championnats.

Au moins entre les cinq grandes ligues: l’Angleterre, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et donc la France. Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, aurait ainsi entrepris des entretiens bilatéraux avec ses homologues européens. Elle aurait déjà échangé sur la question avec ses confrères italiens et allemands, et doit établir un contact ce jeudi avec le ministre espagnol. Une rumeur aurait fait état d’une intervention d’Emmanuel Macron lui-même, ce qui a été démenti par son entourage.

Certains championnats semblent toutefois loin d’avoir abandonné l’idée de reprendre la saison. A titre d’exemple, le projet d’une reprise de la Bundesliga dès le 9 mai prochain, avec des matchs à huis clos, est soutenu en Allemagne par des responsables politiques.

Encore loin d’un effet domino

“La sécurité des joueurs, des entraîneurs et de l’encadrement peut largement être assuré si le concept est pleinement exécuté”, a déclaré ce mercredi le secrétaire d’état au ministère du Travail Björn Böhning au groupe de média RDN. Un nouveau soutien qui intervient après l’approbation du projet de la Ligue par les ministres des Sports des 16 Länder. Le dernier mot reviendra au gouvernement. En Italie, les sportifs seront autorisés à reprendre les entraînements collectifs à partir du 18 mai. Même si le ministre italien des Sports, Vincenzo Spadafora, se veut très réservé quant à une reprise de la Serie A dans les prochaines semaines.

“Les décisions que sont en train de prendre d’autres pays, comme la France, pourraient pousser l’Italie à suivre elle aussi cette ligne, qui deviendrait alors une ligne européenne”, a-t-il déclaré. En Espagne, Javier Tebas, le patron de la Liga, fait lui le forcing pour une reprise: “Je ne comprends pas en quoi il y aura plus de risque à jouer des matches de football à huis clos, avec toutes les mesures de précaution, que de travailler sur une chaîne de montage ou sur un bateau de pêche en haute mer.” Du côté de l’Angleterre, l’heure est à la prudence. Les clubs visent toutefois un retour à l’entraînement le 18 mai et une reprise de la compétition le 8 juin.

Lire la suite sur RMC Sport