Lyon tout en démonstration

Les Lyonnais avaient certainement des choses à se faire pardonner, le score de parité concédé à Pau dans les ultimes instants la semaine dernière n’a pas été apprécié et nul doute que le discours de Pierre Mignoni et David Gerard fut à la hauteur concernant l’implication. Le doute n’était plus permis, Ivaldi viendra concrétiser un ballon porté massif derrière la ligne (5-0, 8 ème). De quoi mettre les fondations et voir venir. Attitudes offensives, porteurs de balles ayant de multiples solutions, les Rhodaniens accélèrent à maintes reprises. Tuisova ne déroge pas à la règle, tout en puissance il passe la ligne pour offrir un deuxième essai plein de conviction (12-0, 15 ème).

Barassi opportuniste en profitera entre-temps pour signer une jolie course après une malicieuse interception au centre du terrain (19-0, 20 ème). Score lourd et déjà imposant. Le premier acte confirmera la tendance, Couilloud ira de sa réalisation après un travail phénoménal de l’intenable Tuisova (24-0, 24 ème) avant que l’ailier Fidjien s’offre un doublé dans son style caractéristique (31-0, 29 ème). Et les Basques dans cette domination sans partage des Rhodaniens ? Il finirent par relever la tête, en proposant des séquences plus abouties. Ravouvou opportuniste, va dépoussiérer le tableau d’affichage concernant l’Aviron après un ballon cafouillé (31-5, 36 ème). Démonstration de force des locaux, très alertes sur le fond de terrain, solides en conquête, matérialisant la pression constante exercée sur les 40 premières minutes.

Tuisova, maître de cérémonie

La suite ne fut qu’une formalité pour les Rhodaniens, supérieurs sur tous les secteurs, face à des Bayonnais résignés d’évidence. Dans ce duel à sens unique, le LOU s’applique et offre des actions de classe. Couilloud (44 ème) et Arnold (53 ème) accentuent l’avance avec des mouvements d’école (43-5, 55 ème). Mais que dire du festival Tuisova, infernal balle en main, dominateur dans les duels, se jouant de la défense Basque avec une déconcertante facilité. Deux essais supplémentaires, une prestation XXL et un quadruplé à son actif. Si Ravouvou réduira la marque après un lancement de jeu pertinent des visiteurs (50-10, 64 ème), l’écart était trop significatif entre les deux formations. Notons l’indispline Lyonnaise encore sur le banc des accusés, avec deux cartons jaunes écopés par Sobela et Arnold sur des sutuations anodines.

L’essentiel était ailleurs, les Rhodaniens ont pris de la confiance et ont installé de bonnes bases dans le jeu courant tout comme sur les phases statiques. Les locaux se replacent au classement, large succès bonifié, une farandole d’essais, une forme de fantaisie retrouvée. Des éléments importants pour les troupes de Pierre Mignoni et David Gerard, afin d’insuffler un état d’esprit conquérant pour la suite, avec comme programme un déplacement attendu au Stade Toulousain la semaine prochaine.

L’Aviron Bayonnais n’avait pas effectué le voyage avec une priorité absolue. De nombreux cadres étant restés à Jean-Dauger, d’autres missions seront à mener. Si certains ont pu montrer quelques aptitudes, la marche était trop haute cet après-midi. Les hommes de Yannick Bru rentrent dans le rang, et viseront un déplacement capital à Armandie la samedi prochain face à Agen pour se remettre à l’endroit.

Lire la suite sur Eurosport.fr