L’UEFA assouplit le fair-play financier (mais l’OM doit quand même s’inquiéter)

L’UEFA a fait ce que beaucoup de clubs attendaient. Ce jeudi, l’instance a annoncé un assouplissement des règles du fair-play financier pour répondre aux conséquences du Covid-19. Mais cela ne permettra pas aux entités dont les comptes étaient déjà dans le rouge avant la crise de passer entre les gouttes.

L’UEFA donne du mou. Alors que le foot européen entrevoit à peine le bout du tunnel, après des mois d’incertitudes liées à la pandémie de Covid-19, l’instance a tenté de trouver des solutions pour permettre aux clubs de souffler sans, toutefois, laisser place à des dérives.

Outre une harmonisation des dates du mercato, qu’elle souhaite voir boucler au 5 octobre, elle a aussi acté un assouplissement des règles du fair-play financier, qui interdit à un club engagé en compétition européenne de dépenser plus que ce qu’il ne gagne et encadre étroitement les injections de capitaux de la part des propriétaires.

Transferts

L’UEFA veut faire durer le plaisir : vers une fin du mercato estival le 5 octobre

IL Y A 2 HEURES

Ces “mesures d’urgence temporaires” ont été adoptées afin de “tenir compte des répercussions négatives du Covid-19 sur les finances des clubs“, a expliqué l’UEFA. L’objectif est de donner aux clubs “de la flexibilité” tout en veillant à ce qu’ils continuent de “remplir leurs obligations en matière de transferts et de salaires dans les délais impartis” et de leur offrir “plus de temps pour quantifier et expliquer les pertes non anticipées en matière de recettes“.

Pour l’OM, c’est déjà trop tard

Les mesures provisoires prévoient notamment une évaluation de l’exercice 2020 reportée d’une saison : la période de surveillance évaluée lors de la saison 2020-2021 est raccourcie, ne couvrant que les exercices comptables s’achevant en 2018 et 2019. De plus, “les exercices 2020 et 2021 sont évalués comme s’il s’agissait d’une seule période“, ajoute l’UEFA, ce qui doit permettre d’étaler les pertes sur deux exercices.

Jacques-Henri Eyraud

Crédit: Getty Images

Ces assouplissements des règles du FPF ne s’appliquent pas à l’Olympique de Marseille, dont le dossier a été transmis début mars à l’instance de jugement du contrôle financier des clubs (ICFC). Le club encourt des sanctions pour ne pas avoir respecté un accord conclu en 2016 et qui prévoyait qu’il revienne à l’équilibre financier sur l’exercice 2019.

Ligue des champions

L’UEFA a tranché : les clubs interdits d’aligner leurs recrues pour la fin de la C1

IL Y A UN JOUR

Ligue des champions

Un mois d’août de folie : la C1 revient bien avec un “final 8” à Lisbonne

IL Y A UN JOUR

Lire la suite sur Eurosport.fr