Location de maisons, vestiaires pour les têtes de séries : L’US Open assouplit ses règles d’accueil

US OPEN – Après l’officialisation de la tenue du tournoi par le gouverneur de l’Etat de New York mardi, les conditions d’accueil des joueurs et des joueuses ont été précisées par l’organisation. Pour rassurer les meilleurs et les inciter à faire le voyage, elles ont été quelque peu modifiées : ceux qui pourront se le permettre auront notamment la possibilité de louer une maison individuelle.

S’il doutait de son influence, Novak Djokovic peut se rassurer : la Fédération américaine de tennis a, en partie, tenu compte de ses remarques en vue de l’US Open. Alors que les dates du Grand Chelem américain (31 août-13 septembre) ont été officiellement confirmées mardi par le gouverneur de l’Etat de New York Andrew Cuomo, l’organisation du tournoi a précisé dans la foulée les conditions d’accueil des joueuses et des joueurs lors du Majeur américain qui aura lieu à huis clos et sans qualifications. Si les précautions prises pour la santé des acteurs sont, de fait, exceptionnelles, elles ont été assouplies après les réserves émises pour le numéro 1 mondial.

US Open

Le gouverneur de l’Etat de New York donne son feu vert pour l’US Open

IL Y A 18 HEURES

Possibilité de louer des maisons individuelles hors Manhattan

Si la majorité des engagés seront logés dans des hôtels à proximité de l’aéroport, celles et ceux qui en ont les moyens (coût estimé : 40 000 dollars, soit 35 600 euros) pourront louer des maisons individuelles en dehors de Manhattan (pour éviter de propager éventuellement le coronavirus), comme c’est déjà le cas à Wimbledon. Deux chambres d’hôtel seront par ailleurs mises à disposition de chaque joueur, dont la première prise en charge par l’organisation. Deux invités par chambre seront autorisés, ce qui laisse la possibilité de voyager avec plusieurs personnes. Combien seront autorisées à se rendre sur le site du tournoi avec chaque joueur ? L’organisation ne le précise pas encore.

Des vestiaires additionnels pour les 32 têtes de série

En plus des vestiaires traditionnels nettoyés régulièrement et disposant d’air conditionné, d’autres espaces seront disponibles pour les têtes de série. Des suites privées (private lounges) leur seront ainsi réservées. Au fur et à mesure de l’avancée du tournoi, quand elles se libéreront après certaines éliminations, les joueuses et les joueurs les mieux classés parmi les non têtes de série en bénéficieront.

Un à deux tests par semaine

Avant de faire le voyage à New York, chaque joueur sera testé au COVID-19. S’il est négatif, il subira un nouveau test à son arrivée à l’hôtel aux Etats-Unis. Par ailleurs, durant la durée de son séjour (potentiellement un mois voire plus avec le Masters 1000 de Cincinnati en préambule de l’US Open), il devra se soumettre à un ou deux nouveaux tests par semaine dans son logement. S’il est positif, il sera alors sorti de la compétition et mis en quarantaine. Par ailleurs, le port du masque sera obligatoire, en dehors des matches et des entraînements.

Un bus transportera les joueurs des hôtels à Flushing Meadows

Enfin, pour ce qui est des moyens de transport proposés par l’organisation, un bus d’une capacité de 55 places mais rempli à 25 ou au maximum à 50 % sera affrété pour faire la navette entre les hôtels et le site du tournoi. Le chauffeur sera isolé derrière un vitrage et le véhicule sera nettoyé avant et après chaque déplacement.

US Open

Halep ne jouera (probablement) pas à Flushing Meadows

IL Y A 18 HEURES

US Open

Gasquet : “Ce serait choquant de jouer l’US Open sans qualifications”

IL Y A 18 HEURES

Lire la suite sur Eurosport.fr