Lloyd Pierce veut voir ses Hawks retourner à la compétition

Le plan probable de reprise que prépare la Ligue devrait impliquer 20 ou 22 équipes, à savoir les franchises déjà qualifiées pour les playoffs ainsi que celles à la lutte pour les derniers spots. Dans une telle configuration, huit équipes seront en vacances prolongées. C’est le cas des Hawks qui présentent un bilan de 20 victoires pour 47 défaites, une feuille de route trop médiocre pour espérer quoi que ce soit. Pourtant, le coach d’Atlanta, Lloyd Pierce souhaite ardemment que ses joueurs puissent retrouver le chemin des parquets.

 

J’entraîne la plus jeune équipe de la NBA. Et la chose dont on peut tirer le plus de bénéfices, c’est de jouer au basket. Les matches ont été supprimés pour tout le monde à ce stade. Si la saison reprend et que nous n’en faisons pas partie, cela va nuite à notre développement, notre production et notre capacité à continuer sur la même dynamique dont nous avons besoin pour la prochaine saison.

 

Dans un entretien accordé à Rachel Nichols d’ESPN, le coach s’inquiète de voir ses joueurs sans compétition officielle pendant près de neuf mois ! Outre les enjeux financiers et l’impact auprès des fans de la franchise, Pierce estime que ce repos forcé va nuire à l’alchimie collective entre les jeunes pousses du roster qui compte deux sophomores (Trae Young et Kevin Huerter) et trois rookies (DeAndre Hunter, Cam Reddish et Bruno Fernando). De même, la recrue de la trade deadline, Clint Capela, n’a toujours pas eu l’occasion de jouer avec ses nouveaux partenaires. Un sentiment partagé par le general manager Travis Schlenk et le propriétaire Tony Ressler qui ont voté pour une reprise de la saison régulière. Selon Pierce, même les joueurs éprouvent le besoin de retrouver la sensation des matches :

 

J’ai des joueurs très jeunes. Ils ont besoin de l’expérience des matches donc nous avons besoin de reprendre le basket, nous voulons jouer. Nous nous retrouvons lors de réunions Zoom les jeudis et les dimanches et les gars ont envie d’y retourner. Nous comprenons aussi qu’il y a plusieurs scénarios et nous attendons avec impatience la suite. Et quelle que soit la ligne de conduite qui se décidera, nous continuerons de trouver des moyens pour faire progresser les gars.

Lire la suite sur Insidebasket.com