Lille: Lopez propose de simuler la fin de la saison en Ligue 1

A chaque dirigeant, ou presque, sa petite proposition pour avantager son club. Depuis l’annonce, mardi, de la fin de la saison 2019-2020 en Ligue 1, la question du classement final est dans tous les esprits. La piste la plus probable, sur le papier, semble mener à un gel du classement après la 28e journée, voire après la 27e journée, la dernière intégralement disputée.

Le président de l’OL Jean-Michel Aulas, qui verrait selon ce cas de figure son équipe terminer au mieux 5e, a donc suggéré l’idée de playoffs. Ce qui laisserait évidemment une chance à Lyon d’accrocher une qualification pour la Ligue des champions. Mais son homologue lillois, Gérard Lopez, a lui réfléchi à une éventuelle… simulation.

“Nous avons joué deux fois contre Paris cette saison, alors que Rennes ne l’a joué qu’une fois. Est-ce équitable?”

A la 27e journée, comme à la 28e, le LOSC était 4e, à un petit point seulement de Rennes, virtuellement qualifié pour le 3e tour préliminaire de la C1. Et Lopez compte bien défendre son écurie. “A mes yeux, le gel de la saison est tout aussi peu acceptable que la saison blanche, dit-il dans une interview à L’Equipe. Nous avons étudié la question: 71% des équipes ont changé de place dans les dix dernières journées, depuis dix ans.”

D’où l’idée d’une simulation… “Le gel ne tient pas assez compte de qui a joué contre qui, à domicile ou à l’extérieur, et à quel moment de la saison. Par exemple: le PSG a pris plus de 2,5 points par match cette saison ; nous, le LOSC, avons joué deux fois contre Paris (pour deux défaites), alors que Rennes, qui nous distance d’un point en Championnat, ne l’a joué qu’une fois. Est-ce équitable? (…) On peut imaginer un modèle de calcul, plus scientifique, dans lequel on simulerait les résultats des dix dernières journées, selon les points pris à domicile ou à l’extérieur, pour obtenir un classement sur 38 journées. L’UEFA a dit qu’elle qualifierait les clubs selon les mérites sportifs et on sera attentif à cela.”

Car Lopez en est persuadé: son équipe aurait fini sur le podium au terme des 38 journées. “Je peux vous dire que, sur le terrain, on était partis pour se qualifier en Ligue des champions. J’en ai la certitude.”

Lire la suite sur RMC Sport