Ligue 2: comment les joueurs de Valenciennes s’entraînent en visio

Ça rit, ça chambre, comme sur un terrain. On ne comprend pas tout mais la complicité est toujours là entre les joueurs de Valenciennes. Même pas écrans interposés… Depuis la semaine dernière, l’entraîneur du VAFC, Olivier Guégan, et son staff ont décidé de mettre en live sur le web (sur le site du club et sur  Youtube) leurs séances d’entraînement pour les supporters et les jeunes du centre de formation (qui y participent). A raison de trois séances par semaine de 45 minutes, les joueurs et le staff se connectent via l’application Zoom et l’entraînement peut démarrer sous la baguette d’Olivier Guégan: “Ce sont des séances de renforcement spécifique: haut et bas du corps, gainage mixé avec un peu de cardio. C’est Emmanuel Vallance de la cellule performance qui les concocte.”

>> Le sport face au coronavirus: la situation en direct

“On varie les horaires pour les surprendre”

Les Valenciennois sont très demandeurs selon le coach: “On garde le lien, on leur a fourni un GPS, on essaie d’être inventif. Pour l’instant, ça se passe bien. Les joueurs ont besoin d’échéance car ce sont des compétiteurs, on varie les horaires pour les surprendre.”

“Les joueurs adhèrent”

A chaque séance en live, le nombre de connexions augmentent. Ils étaient plus de 4.000 lors du dernier entraînement à regarder Teddy Chevalier ou Baptiste Guillaume transpirer à grosses gouttes. Le VAFC vit une belle saison qui se confirme dans l’état d’esprit des séances en live: “C’est vrai qu’on a instauré une dynamique de travail, les joueurs y adhèrent et les supporters s’identifient à cette équipe”, confirme Olivier Guégan.

Depuis mercredi soir, l’entraîneur de VA a en tête comme beaucoup de français la date du 11 mai qui annonce une première étape dans la lutte du Covid-19. “Je souhaite que la saison se termine, que les accessions et les descentes se jouent sur le terrain même si la priorité est de combattre ce virus.” Septième de L2 à huit points des barrages, Valenciennes espère défendre ses chances pour la montée.

Lire la suite sur RMC Sport