Ligue 1-Ligue 2: les médecins des clubs préparent les conditions d’une reprise

Il n’y a pas que les dirigeants du football français qui travaillent actuellement sur les conditions d’une reprise des entraînements et des compétitions. Le médecin fédéral et le directeur médical de la FFF coordonnent actuellement avec l’association des médecins des clubs professionnels (AMCFP) un guide médical pour accompagner la reprise des entraînements dans des conditions sanitaires sécurisées pour les joueurs et clubs. Une première version de ce guide a été transmise aux dirigeants le 8 avril dernier.

Un guide évolutif en fonction des annonces du gouvernement mais qui permet déjà d’avoir une vision sur le retour des joueurs de Ligue 1 et Ligue 2 à l’entraînement. Il y est indiqué un protocole sanitaire à mettre en œuvre dans les centres d’entraînement.

Reprendre l’entraînement en deux temps

L’AMCFP écrit qu’une reprise de l’entraînement doit se faire en deux temps. D’abord par petits groupes, comme cela se fait déjà en Allemagne, avant de pouvoir programmer des entraînements collectifs. Chaque joueur devra suivre un protocole médical, similaire à celui d’une reprise avant une saison. Il sera demandé aux clubs de pratiquer auprès des joueurs, mais aussi de toutes les personnes s’occupant des joueurs (staff technique, médical, intendants, cuisiniers, personnes d’entretien, jardiniers…) :

– un bilan de la maladie (en fonction de la disponibilité des tests) : tester tous les joueurs au Covid-19. L’AMCFP précise qu’en l’absence de test, une reprise de l’entraînement n’est pas possible. A faire la veille de la reprise dans un laboratoire hors club.

– un bilan biologique (syndrome inflammatoire, syndrome infectieux, enzymes cardiaques, enzymes hépatiques, bilan rénal…)

– un bilan cardiaque (ECG de repos, échographie cardiaque, IRM cardiaque)

– un bilan psychologique (impact du stress du confinement et de la maladie, décompensation psychiatrique, peur de la reprise…). Nécessité de faire une véritable consultation psychologique par le médecin de club ou spécialiste.

Dans son guide, l’AMCFP donne également quelques recommandations concernant l’accès aux centres d’entraînement. Tout le personnel doit subir une prise de température avant de pouvoir entrer. Tout en réduisant le nombre de personne sur les sites.

Les recommandations de l’AMCFP

Un risque de blessure important en cas de matchs tous les trois jours

L’AMCFP va plus loin dans son guide en alertant sur une reprise avec un nombre de rencontres trop rapprochées. Selon les médecins des clubs, un calendrier avec un match tous les trois jours provoquerait :

– une baisse des performances à haute intensité dès le deuxième match

– une fatigue accentuée dès le deuxième match

– une augmentation de l’incidence des blessures musculaires (x6) dès la fin du deuxième match

Avant de conclure en indiquant que les performances des équipes seront forcément impactées. Et le spectacle qui va avec.

Lire la suite sur RMC Sport