Ligue 1: les conditions du syndicat des joueurs pour une reprise

Les joueurs montent au front. Par le biais de leur syndicat. Ce lundi, Sylvain Kastendeuch, co-président de l’UNFP, publiait une tribune dans Le Monde dans laquelle il réclamait l’arrêt de la saison. “Renonçons à une reprise du championnat dans ces conditions. Reprise qui serait précipitée et dangereuse. Rassemblons dès aujourd’hui les conditions d’une prochaine saison réussie et exemplaire de ce football que l’on aime tant”, écrivait Kastendeuch. Quelques heures plus tard, le discours de l’UNFP est moins tranché. En marge de la présentation du sondage auprès des joueurs, qui sont actuellement majoritairement opposés à une reprise dans les conditions sanitaires actuelles selon leur syndicat, l’organisme n’écarte plus une possible reprise mais pose des conditions.

>> Le sport face au coronavirus: la situation en direct

“L’UNFP souhaite attirer l’attention, sur l’urgence d’une réflexion collective. Elle doit être préalable à toute prise de décision, autour des risques que pourrait engendrer ce retour aux terrains. Elle doit servir à initier les garanties nécessaires à mettre en place pour les limiter, débute le communiqué. Ce contexte inédit requiert notamment, pour que les conditions d’une reprise puissent être évaluées, la réunion de plusieurs éléments:

•La diffusion de directives gouvernementales relatives au déconfinement et les mesures concernant le sport professionnel et la protection des athlètes, à ce jour en cours d’élaboration. Un déconfinement par phases, dont on ne connaît pas encore les contours précis, conduirait à une reprise imparfaite des compétitions sportives, dont les difficultés, voire les manques auraient besoin d’être appréhendés rapidement pour pouvoir être résolues ou comblés.

•La mise en conformité du plan de reprise des compétitions de la LFP, non finalisé à ce jour, avec les orientations du gouvernement. Un plan qui devra impérativement veiller à préserver la santé des joueurs et de tous les acteurs, qui gravitent autour des matchs (ramasseurs, stadiers, staff…), garantir l’équité des compétitions et maintenir sur le long cours l’économie de la filière.”

L’UNFP ouverte à une reprise sous conditions

Ces conditions posées, l’UNFP ouvre une véritable porte à la reprise de la Ligue 1: “Sans l’apport de précisions de la part des autorités et d’une réflexion collective de toute la filière pour permettre de remplir l’ensemble des conditions préalables, un retour à la compétition semble à ce stade difficilement envisageable. En revanche, si dans les jours qui viennent tous les doutes pouvaient être levés pour permettre une reprise dans les meilleures conditions, l’UNFP ne s’y opposera évidemment pas. Elle reste, comme depuis le début des réflexions, impliquée et à la disposition de l’ensemble des groupes de travail mis en place par la LFP afin d’analyser les différentes options pour sortir de cette crise.”

Dans le sondage diffusé ce lundi par l’UNFP auprès de 1.000 joueurs professionnels, le syndicat affirme qu’”une majorité de joueurs se dit prête à ne pas reprendre dans les conditions sanitaires actuelles.” Le syndicat assure aussi que “les trois-quarts des joueurs redoutent une blessure en cas de reprise et craignent un risque de propagation du virus.”

Lire la suite sur RMC Sport