Ligue 1: le staff médical du PSG tiendrait déjà un plan pour préparer la reprise

La reprise de la Ligue 1 en marge de l’épidémie de coronavirus n’est toujours pas actée et les clubs continuent de négocier les conditions d’un retour sur les terrains. 

>> Le sport face au coronavirus, les dernières infos en direct

Cela n’aurait pas empêché la cellule médicale du PSG de concocter un plan pour préparer les premières sessions collectives une fois le calendrier réactualisé de la saison connu et la sortie de confinement effective.

De nombreux examens nécessaires

L’hypothèse de voir la Ligue 1 reprendre à huis clos à l’issue de la période de confinement aurait ainsi poussé le staff médical à élaborer un protocole détaillé et à le rendre public via la revue médicale polonaise, Biology of Sport. Citée par le journal L’Equipe, la publication aurait été rédigée par Cristiano Eirale, le responsable du service médical du PSG assisté de plusieurs membres de son équipe, d’Alessandro Corsini de l’Inter Milan, de Gérard Saillant et de Hakim Chalabi, le directeur général adjoint de la clinique Aspetar à Doha

Ensemble, les médecins préconisent de prendre les “précautions maximales sur la date de reprise des activités physiques”. Le tout accompagné d’une batterie de tests pour vérifier d’éventuels problèmes cardiaques, pulmonaires ou toutes autres “séquelles liée au Covid-19”. Le programme de chaque session d’entraînement devrait ensuite être adapté aux athlètes en fonction du pays où ils ont résidé pendant l’épidémie.

Une reprise en quatre phases

Le staff médical du PSG a ainsi identifié tout un protocole de reprise. Et comme l’a expliqué RMC Sport au début du confinement, il a commencé via un programme de maintien de l’activité physique.

Afin de limiter les risques de blessures et d’éviter une reprise trop brusque des entraînements, les footballeurs ont donc continué de travailler leur condition depuis leur lieu de confinement. La deuxième phase du plan de reprise prévoit que quelques membres du staff travaillent sur des exercices spécifiques avec un maximum de deux joueurs, tout en évitant les contacts directs avec eux.

A l’instar du Bayern Munich en Allemagne, le club francilien envisagerait ensuite d’organiser des sessions réunissant les joueurs huit par huit. Uniquement après avoir observé cette troisième phase pendant un temps, les médecins encouragent le staff à assurer un entrainement collectif avec tout l’effectif.

Dans cette publication, Cristiano Eirale et les auteurs rappellent aussi l’importance du suivi et conseillent de ne pas forcer sur les joueurs après la reprise de la Ligue 1. Avec la probabilité de matchs s’enchaînant à un rythme soutenu, le risque de blessure est grand et il faudra alors veiller à ne pas ruiner le travail de préparation réalisé pendant plusieurs semaines.

Lire la suite sur RMC Sport