Ligue 1: l’avis du président du Conseil scientifique sur la reprise

Le plan de déconfinement du gouvernement sera présenté mardi par le Premier ministre, Edouard Philippe, à l’Assemblée Nationale. Celui de la Ligue 1 se prépare également. Si la possibilité de s’entraîner est accordée aux clubs professionnels à la date du 11 mai, le football français activera son plan de reprise de l’entraînement, établi en quatre phases, avec pour horizon une reprise de la Ligue 1 à la mi-juin, probablement au 17.

Invité ce lundi dans Bourdin Direct sur BFMTV et RMC, Jean-Paul Delfraissy a été interrogé sur cette possible reprise du football professionnel. Le président du Conseil scientifique du Covid-19 a éludé la question de cette reprise du jeu dans ce contexte sanitaire et a simplement rappelé l’interdiction d’ouverture des stades pour le moment. “La réponse (à une reprise du football dans des stades ouverts au public) pour l’instant est non puisque tous les lieux où il peut y avoir du public de façon importante ne seront pas ouverts à partir du 11 mai. On se donne quelques semaines. On regarde ce qui se passe.”

Des fermetures possibles après le déconfinement

Jean-Paul Delfraissy a par ailleurs indiqué que des décisions fermetures de secteurs géographiques pourraient temporairement à nouveau intervenir après le déconfinement en fonction de l’épidémie du coronavirus. “Notre rôle est aussi d’indiquer quel marqueur nous allons avoir durant cette période, d’ici la fin mai. Est-ce qu’on a des marqueurs qui sont positifs pour dire que finalement la vitesse de circulation du virus, elle reste autour de 0,6, de 0,8 (pour le R zéro) ou bien, au contraire, on a des marqueurs d’alerte et à ce moment-là, on resserre les boulons, peut-être sur tel endroit. On peut imaginer que s’il y avait de nouveau un cluster quelque part, on puisse être amené à prendre des dispositions de refermer de façon plus stricte à tel endroit et pas forcément au niveau national.”

La question du retour du public dans les stades, et plus généralement de la reprise du sport professionnel, n’est pas tranchée. A l’image d’autres interrogations, celles-ci n’ont pas encore leur réponse, Delfraissy faisant notamment appel à la responsabilité des Français pour sortir au mieux de cette crise. “Pour une série de questions, je n’ai pas les éléments de réponse, reconnaît-il. Je sais que c’est difficile à entendre pour les Français mais ils comprennent bien qu’il y a des choses que l’on ne sait, que l’on va apprendre avec eux. Ce sont eux qui sont aussi responsables de leur destin. L’ensemble des recommandations qui sont faites, ce sont des recommandations, pas des obligations. Cela repose sur quelque chose de fondamental qui est la responsabilité individuelle.”

Lire la suite sur RMC Sport