Ligue 1: la LFP vote contre l’organisation des barrages cet été

La Ligue de football professionnel (LFP) a tranché différentes questions, ce vendredi. Si les audiences du Conseil d’Etat de la veille ont été résumées par le directeur général exécutif Didier Quillot, ce point n’était pas à l’ordre du jour. Le gros dossier concernait les périodes du prochain mercato estival. La LFP a acté l’ouverture dès ce lundi 8 juin d’un mercato franco-français qui permettra aux clubs professionnels de recruter des joueurs sous contrat avec un autre club. Les signatures de ces nouveaux contrats seront homologués dans la foulée par la Ligue.

Comme il s’agit d’un marché national, il n’est pas soumis à la règle des 12 semaines. En effet, un mercato international ne peut pas excéder 12 semaines à partir de sa date d’ouverture, mais seule la FIFA en fixera la date prochainement. A ce sujet, la LFP et les autres ligues européennes ont entamé des discussions pour convenir d’une de clôture du prochain mercato estival. La volonté générale est de tenir compte de la reprise tardive de la saison 2020-2021 pour les championnats qui, à l’inverse de la L1, ont ou vont reprendre la saison 2019-2020.

Un mercato estival coupé en deux ?

La tendance pour la nouvelle saison serait de reprendre à la mi-septembre et d’espérer que la FIFA puisse permettre d’étendre la période des transferts jusqu’au début du mois octobre, au moins. L’instance internationale avait expliqué en pleine pandémie qu’elle tiendrait compte des difficultés que la crise du Covid-19 allait engendrer en matière de calendrier. Elle réfléchirait la possibilité de mettre en place un mercato estival en deux périodes distinctes.

Reste à en définir les modalités. Cela pourrait se traduire dans les faits par quatre premières semaines de tractations puis huit autres par la suite pour compléter. D’autre part, le CA de la LFP a adopté à l’unanimité la non tenue des barrages Ligue 2/National. Cette position a été transmise à la FFF pour validation puisque le championnat de National dépend de la fédération pour son organisation. La FFF a, d’ailleurs, le même avis sur ce point que la LFP.

Lire la suite sur RMC Sport