Ligue 1: Domenech assure que les entraîneurs veulent reprendre

Les entraîneurs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont créé, à l’initiative de Rudi Garcia, un groupe WhatsApp depuis le début de la crise. Le but initial était de soulever des fonds pour venir en aide au personnel hospitalier face à la crise du coronavirus. Un but vite atteint avec 130.000 euros récoltés. Ce groupe s’est alors transformé en forum de discussions, d’échanges entre les techniciens des clubs français. Avec un sujet majeur: l’éventuelle reprise de la Ligue 1. Selon L’Equipe, Rudi Garcia y était dans un premier temps défavorable comme Bernard Blaquart (Nîmes) et Olivier Dall’Oglio (Brest). Mais ceux-ci étaient minoritaires. Dans leur majorité, les entraîneurs de L1 et L2 se seraient exprimés pour une reprise du championnat, contrairement à l’UNFP, le syndicat des joueurs, qui prône l’arrêt de la saison. L’entraîneur de l’OL également semble désormais favorable à une reprise. Sous certaines conditions.

>> Le sport face au coronavirus: la situation en direct

Les condition d’une reprise des entraîneurs

Président de l’UNECATEF, le syndicat des entraîneurs, Raymond Domenech assure aussi, ce lundi dans L’Equipe, que les entraîneurs souhaitent le retour des championnats. “Nous, les entraîneurs, on donne notre avis mais on ne prend pas position, rappelle l’ancien sélectionneur de l’équipe de France. La Ligue est un peu dans l’attente des dispositions de l’UEFA et de la FIFA. Une fois que l’on aura un calendrier précis, il sera temps d’avancer. La Ligue, comme nous, veut reprendre. Pour des raisons économiques qui sont tout à fait honorables. On est pas loin d’être d’accord. Si on peut s’entraîner normalement, que les déplacements sont possibles et que tout le monde est à peu près dans les mêmes conditions, il n’y a aucune raison de ne pas reprendre. Mais le Covid-19 est toujours là. Ce sont les joueurs qu’il va falloir convaincre parce ce que ce sont eux qui feront les efforts. Il y a un bon équilibre à trouver. On veut avancer tous ensemble.”

Des mots exprimés avant la sortie de la tribune de Sylvain Kastendeuch, co-président de l’UNFP, syndicat des joueurs, souhaitant l’arrêt de la saison. Les débats ne font que commencer.

Lire la suite sur RMC Sport