L’hommage touchant de Pérec à Montel après son départ de France Télévisions

Clap de fin pour Patrick Montel. A 67 ans, le journaliste sportif a quitté France Télévisions. Il a fait ses adieux dimanche soir sur le plateau de l’émission Stade 2. “Je suis hyper bien, hyper serein, hyper reconnaissant que ce soit Stade 2 qui m’accueille ce soir, a-t-il confié dans l’émission dominicale. Mon ami Dominique Le Glou définit Stade 2 comme le vaisseau admirable. Je suis très fier d’avoir participé à cette émission et très fier d’être en votre compagnie pour vous dire bye-bye !”

Celui qui a fait ses débuts sur les chaînes du service public en 1986 est vite devenu la voix de l’athlétisme. Mais s’il s’est mis quelques athlètes à dos après des propos polémiques sur le dopage (ce qui lui vaudra une mise au placard en 2019), celui qui a couvert tous les plus grands événements sportifs a tissé des liens forts avec quelques champions.

“Merci pour ta passion communicative !”

C’est le cas avec Marié-José Pérec. La voix de Patrick Montel a accompagné les plus grands exploits de la triple championne olympique sur 200 et 400m en 1992 et 1996. “La Gazelle” n’a rien oublié et a tenu à rendre hommage au journaliste sur Twitter : “30 ans après, je te promets que je fais toujours attention à la ligne, a-t-elle écrit en faisait allusion à ses commentaires lors de son triomphe sur 400m aux JO d’Atlanta en 1996 ‘(“Attention à la ligne Marie-Jo !”). Merci pour ta passion communicative ! Merci pour ton soutien indéfectible durant toute ma carrière dans les bons comme dans les mauvais moments. Bonne route. Amitiés.”

Flatté, Montel répond en citant Thierry Roland

Un hommage appuyé qui a beaucoup touché l’intéressé: “Quel pied absolu ce message, a réagit Montel sur le réseau social. Pour reprendre l’express de Thierry maintenant je peux… Mais le plus tard possible évidemment.” Patrick Montel évoque la fameuse phrase de Thierry Roland après la victoire de l’équipe de France lors de la Coupe du monde 1998: “Je crois qu’après avoir vu ça, on peut mourir tranquille… Enfin le plus tard possible.” 

Lire la suite sur RMC Sport