Les clubs exonérés des charges patronales, même pour les salaires différés

C’est une petite éclaircie dans la crise économique sans précédent traversée par l’ensemble des clubs français. Selon les informations de L’Equipe, les entreprises de Ligue 1 et de Ligue 2 seront exemptés des charges patronales sur les salaires des joueurs pour le mois d’avril, et cette exonération sera également valable pour la partie des rémunérations qui sera versée plus tard par les clubs.

En effet, un accord noué entre les dirigeants de Ligue 1, de Ligue 2 et l’UNFP, le syndicat des joueurs, a permis de conclure à une baisse “provisoire” des salaires des footballeurs pour le mois d’avril. Une partie de leur rémunération peut ainsi être différée de plusieurs semaines, afin de donner de l’air aux clubs et de leur permettre d’attendre les revenus liés aux paiements des droits télévisés.

Vidéo – Le Débat – “La reprise de la Ligue 1 ? On sent la défiance”

02:59

Cette réduction temporaire s’ajoute au dispositif de chômage partiel que la plupart des clubs ont aussi adopté, et qui leur permet, comme pour toutes les entreprises, d’être remboursé d’un maximum de 4850 euros par salarié. En échange, les entités de L1 et de L2 devront elles eux aussi fournir certains efforts, comme le précise L’Equipe. Ils pourraient, par exemple, renoncer à des remboursements par l’Etat.

Vidéo – La Ligue 1 nous manque : Voici nos 5 plus beaux souvenirs des 20 dernières années

09:41

Lire la suite sur Eurosport.fr