Lens: Leca ne veut pas que la saison reprenne pour “de mauvais côtés”

“Je vais bien, je n’ai pas de symptômes, je suis confiné avec ma femme.” Invité ce samedi de l’émission RMC Mobilisation Générale, Jean-Louis Leca a raconté comment il vivait son confinement. Comme la plupart des joueurs évoluant en Ligue 1 ou Ligue 2, le gardien du RC Lens a un programme d’entraînement à respecter.

“Il faut terminer pour les bonnes raisons”

“C’est difficile à suivre pour certains qui sont dans des appartements. J’ai la chance d’habiter dans une maison et d’avoir un tapis de course pour courir. Chacun essaie de faire au mieux. J’entends des gens dire que c’est comme la trêve d’été pour nous. Sauf qu’on ne passe pas dix heures sur le canapé à rien faire. C’est compliqué de rester cloîtré et de ne pas pouvoir se dépenser”, a-t-il expliqué. Les contacts sont réguliers au sein de l’équipe, qui occupe la deuxième place de la Ligue 2 après 28 journées, à une unité du leader Lorient. “On est en lien avec le coach, tous les deux-trois jours. On a un groupe WhatsApp pour prendre des nouvelles de tout le monde”, a raconté l’ancien gardien de Bastia, qui aimerait “que la saison se termine”.

Mais pas à n’importe quel prix. Pour lui, les questions financières ne doivent pas prendre le dessus sur le bon sens. “Quand on est sportif de haut niveau, on a envie de terminer. Mais il faut terminer pour les bonnes raisons. Si on doit terminer, ça voudra dire que cette saloperie est partie, que les stades pourront être remplis, qu’on pourra se congratuler après un but. Il ne faut pas reprendre la saison pour des mauvais côtés, pour l’aspect financier. Le football est secondaire”, a-t-il insisté. La Ligue 2, comme la Ligue 1, reste pour l’instant suspendue jusqu’à nouvel ordre.

Lire la suite sur RMC Sport