Le Japon, c’est fini pour Dan Carter

Dan Carter ne réalisera pas le doublé en Top league japonaise, car le championnat local a été arrêté à cause du coronavirus. Et pour le Néo-Zélandais de 38 ans, c’est un véritable regret. “Je suis resté un peu silencieux depuis que la JRU a annoncé l’annulation de toutes ses compétitions cette saison, a-t-il écrit sur Instagram. Je sais que c’est la bonne décision avec ce que le monde vit en ce moment mais j’aurais aimé aider ma famille des Kolbe Steelers à remporter un autre titre et je suis dégoûté de ne pas pouvoir le faire.”

Stop ou encore ?

Le double champion du monde, en 2011 et en 2015 avec les All Blacks, était parvenu à remporter le championnat avec le Kolbe Steelers dès sa première saison. Et il se voyait bien récidiver cette année, mais la crise sanitaire en a décidé autrement. Et c’est donc sur cette frustration que l’ancien ouvreur du Racing 92 a choisi de quitter le Japon.

“Je tiens à remercier le club, les fans et mes coéquipiers de m’avoir accueilli et d’avoir fait de ces deux saisons, l’un des plus beaux rugby qu’il m’ait été donné de jouer, a-t-il indiqué. L’avenir de ce club s’annonce brillant, et je suis fier d’avoir pu contribuer à cet héritage.” Ce départ signe-t-il la fin de sa brillante et longue carrière ? Rien n’est moins sûr.
 

“Je n’arrive pas à imaginer les émotions que je ressentirai quand ce jour arrivera, avait-il confié à L’Equipe en novembre 2019. J’ai encore une saison de contrat avec Kobe et, bien sûr, j’aimerais que ça se termine en conte de fées, un peu comme le jour où j’ai arrêté ma carrière internationale, en aidant l’équipe à décrocher une Coupe du monde (2015).”

Pour rappel, l’Australien Matt Giteau, ancien du RCT qui évoluait aussi au Japon, est un peu dans le même cas. L’international aux 103 sélections avec les Wallabies pourrait mettre un terme à sa carrière prochainement.

Lire la suite sur RMC Sport