Le cœur, la raison ou le portefeuille : entre Madrid et Manchester, Pogba a le choix du roi

Dans huit mois, le patron de l’équipe de France sera libre de tout contrat. Dans deux mois et demi, il sera libre de s’engager où il le souhaite. En pleine force de l’âge (28 ans), Paul Pogba va donc donner un tournant décisif à sa carrière dans les mois qui viennent en signant probablement son dernier grand contrat. La Pioche, étincelant avec les Bleus à la Ligue des Nations, incontestable avec Manchester, est l’un des gros poissons (avec Mbappé, Pedri et Ansu Fati) à ferrer gratuitement (en tout cas pour ce qui concerne l’indemnité de transfert).

Benzema, Pogba : qui est le meilleur joueur de la finale ? Et du tournoi ?

Dès lors, que faire ? Quatre clubs semblent aujourd’hui en capacité de lui proposer un contrat : Manchester United, le Real Madrid, le PSG et la Juventus. Les autres pour des raisons philosophiques (Manchester City, ennemi juré de MU), financières (la politique salariale du Bayern, la dette abyssale du Barça) ou d’atomes crochues (Chelsea ne veut pas traiter avec Mino Raiola, son agent) sont d’ores et déjà hors-jeu. L’affaire risque d’être plus compliquée aussi pour Paris et la Juve. Turin, c’est pourtant la maison de Pogba.

Transferts

Les 6 infos mercato qui vous ont échappé mercredi

IL Y A 43 MINUTES

Très attaché au club qui l’a lancé au très haut niveau, lui, l’affectif, jouit toujours d’excellentes relations avec la Vieille Dame. La Juve rêve d’un retour. Mais elle a déjà du mal à prolonger le joueur le mieux payé de son effectif, Paulo Dybala, et ne lui propose qu’un salaire évolutif compris entre 8 et 10 millions d’euros. Paul Pogba, qui vise au moins le double, ne peut pas entrer dans la grille salariale du club. Le PSG peut lui offrir les millions qu’il réclame. Mais revenir dans le contexte français ne l’enchante guère. Pogba est bien loin de l’agitation d’un pays qui ne l’a pas toujours dorloté même si, aujourd’hui, au prix de performances immenses en Bleu, l’Hexagone s’est entiché de son milieu de terrain. Reste alors deux options tout à fait crédibles, celles-ci : Manchester United et Madrid.

Paul Pogba lors de Manchester United-Newcastle.

Crédit: Getty Images

Manchester United : Gros sous, plénitude et sens de l’histoire

Depuis plusieurs mercatos, Pogba se pose des questions. Si Paris, le Barça, la Juve et le Real ont tenté des approches ces dernières années, Manchester United, qui n’a jamais eu besoin de l’argent d’un potentiel transfert et a bien moins souffert du Covid au regard d’autres poids lourds européens (notamment la Juve), n’a jamais cédé. Le projet sportif a mis du temps à se construire mais l’été 2021 a permis aux Red Devils d’affirmer leurs ambitions en signant Ronaldo, Varane et Sancho en quelques semaines.

Cristiano Ronaldo et Paul Pogba avec Manchester United en 2021

Crédit: Getty Images

Si la saison actuelle reste essentielle pour mesurer la compétitivité d’un club qui ne brille plus depuis bien longtemps en Ligue des champions, l’effectif est l’un des plus clinquants d’Europe. Pogba peut aussi compter sur les finances de MU pour faire grimper les chiffres de son contrat. Selon L’Equipe, il serait même prêt à rempiler si Manchester faisait de lui le joueur le mieux payé de Premier League (20 millions d’euros). Voilà pour les coulisses.

Sur le terrain, si tout n’est pas encore parfait, son début d’exercice en fait l’un des maîtres à jouer de United (7 passes décisives en 7 matches de Premier League). Après de longues saisons où son club a cherché la meilleure façon de l’utiliser, où les piques de ses entraîneurs ont chatouillé son orgueil, où la presse ne l’a pas lâché, il semble avoir enfin trouvé une forme de plénitude dans un environnement qu’il a toujours apprécié et rien ne lui ferait plus plaisir aujourd’hui que de gagner un grand titre avec United, Premier League ou Ligue des champions. C’est ce qu’il manque encore au palmarès du champion du monde et cela donnerait un sens à son retour, son ‘Pogback’ dans le nord de l’Angleterre.

Real Madrid : Prestige et place à prendre

Tout joueur de foot rêve de jouer au Real Madrid, pourquoi pas pour moi un jour“, confiait Pogba en octobre 2020. Voilà des années que le plus grand club de l’histoire et la Pioche se tournent autour. Zinedine Zidane a longtemps fait le forcing pour attirer son compatriote. En vain. On sait que Florentino Perez aime le clinquant, les joueurs “frissons”. Pogba en est un et il n’a jamais caché son attirance pour ce “club de rêve”. Si la grande priorité du Real se nomme Kylian Mbappé, la surface financière du géant de Madrid, dont la balance des transferts est à l’équilibre depuis 2016, peut lui permettre d’engager les deux cracks en fin de contrat. Perez veut se construire une Dream Team pour l’entrée dans le nouveau stade prévue en décembre 2022. Peu de joueurs ont un aussi gros potentiel marketing et sportif que la doublette de champions du monde.

D’autant qu’il ne faudrait pas chercher bien longtemps de place dans le onze pour Pogba. A 36 ans, Luka Modric, le créateur du milieu merengue depuis des années, sera en fin de contrat en juin et le Mancunien n’aura qu’à se glisser dans son costume. L’arrivée d’Eduardo Camavinga a déjà participé à renouveler le casting d’un milieu de terrain vieillissant mais l’expérience de Pogba, ses sorties de balle pleines d’autorité, la qualité de son jeu long ou son impact dans les duels changeraient vraiment le visage d’un Real à la recherche de sa splendeur. Reste une question centrale : Madrid est-il plus compétitif que Manchester ? Difficile d’être catégorique aujourd’hui et la saison à venir donnera un début de réponse. Connaissant Mino Raiola, il a dû conseiller à son poulain de faire jouer la montre…

Mino Raiola et Paul Pogba à Miami

Crédit: Eurosport

Transferts

Les 9 infos mercato qui vous ont échappé mardi

HIER À 16:03

Transferts

Les 5 infos mercato qui vous ont échappé lundi

11/10/2021 À 16:59

Lire la suite sur Eurosport.fr