La Bundesliga acte un calendrier de reprise à partir du 9 mai

La Bundesliga est le premier des grands championnats européens, tous à l’arrêt depuis la mi-mars, à acter un calendrier de reprise, à partir du 9 mai, sans spectateurs, compatible avec la volonté de l’UEFA de terminer les championnats nationaux et d’achever les coupes d’Europe de clubs cet été. Cette annonce, qui était attendue, pourrait montrer la voie aux autres championnats de premier plan en Europe, écartelés entre les impératifs sanitaires et le besoin d’achever la saison pour percevoir les juteux droits télévisés nécessaires à leur équilibre financier.

La DFL a indiqué jeudi par la voix de son président avoir obtenu des garanties pour le versement des droits TV, d’une valeur estimée à 300 millions d’euros, assurant ainsi les liquidités des clubs professionnels jusqu’au 30 juin. La volonté de disputer les neuf journées restantes a été actée jeudi lors d’une réunion par visioconférence entre des représentants des 36 clubs de première et deuxième divisions. Cette décision reste néanmoins suspendue à l’accord des responsables politiques.

Les clubs déjà à l’entraînement

Deux des principaux dirigeants des Länder allemands, les conservateurs Armin Laschet et Markus Söder, avaient en partie vendu la mèche lundi soir en donnant la date du 9 mai pour une reprise des matches sans public. Si l’Allemagne est moins déstabilisée que certains voisins européens par la pandémie, les grands rassemblements populaires restent interdits au moins jusqu’au 31 août. Le ministre de la Santé Jens Spahn a néanmoins estimé qu’à huis clos et avec des “précautions” adéquates, les matches de football pouvaient sans doute être “possibles”.

L’idée de cette reprise avait reçu un accueil positif des grosses cylindrées du championnat, du Bayern (leader avant l’interruption) à Dortmund en passant par le RB Leipzig, alors que les joueurs de Bundesliga ont repris l’entraînement début avril, par petits groupes. A l’inverse, plusieurs groupes de supporters ont dit désapprouver ce scenario, préférant un arrêt définitif du championnat à la tenue de rencontres devant des tribunes vides.

Pour renouer le fil de la saison, les clubs et la Ligue allemande vont néanmoins devoir prendre des mesures sanitaires pour éviter toute contagion entre joueurs ou avec les dizaines de personnes présentes dans le stade lors d’une rencontre à huis clos. Les instances sportives ont notamment indiqué que joueurs et membres des encadrements devraient être testés tous les trois jours. Elles évaluent à 20.000 le nombre de tests nécessaires pour s’assurer que les rencontres à venir soient sans risques, une utilisation loin de faire l’unanimité, en particulier dans le milieu médical.

Lire la suite sur RMC Sport