Juventus: Can en veut beaucoup à Sarri

Un peu amer mais désormais heureux au Borussia Dortmund, Emre Can n’a pas encore totalement digéré son départ de la Juventus cet hiver. Le milieu de 26 ans s’est confié dimanche sur sa relation compliquée avec Maurizio Sarri.

Can: “Un moment très difficile pour moi”

Arrivé au sein de l’équipe piémontaise en provenance de Liverpool un an auparavant, Emre Can s’est rapidement installé comme un cadre de l’effectif de Massimiliano Allegri. Lors de la saison 2018-19, il a même disputé 37 rencontres toutes compétitions confondues avant de voir le technicien italien ne pas prolonger son contrat. Son successeur, Maurizio Sarri, n’a jamais compté sur lui et lui a laissé des miettes lors des six premiers mois de la campagne 2019-20 avec 279 minutes en huit apparitions. Pire, le nouvel entraîneur de la Juve l’a éjecté de la liste des joueurs éligibles pour la Ligue des champions.

“Cela a été un moment très difficile pour moi lors des derniers mois, a expliqué le joueur du BVB lors d’un entretien accordé au quotidien Bild. La saison dernière, j’étais un membre important de l’équipe. Nous méritions notre titre en Serie A et j’avais aussi bien joué en Ligue des champions. Le nouveau coach ne m’a pas du tout donné une chance équitable. […] Malgré cela j’ai passé un bon moment à Turin et ce chapitre est définitivement terminé.”

Un cadre à Dortmund

Prêté avec option d’achat à Dortmund, Emre Can a rapidement vu le club de Bundesliga le recruter définitivement contre 25 millions d’euros. En quelques semaines dans la Ruhr, le milieu formé à Leverkusen a su se rendre indispensable dans l’équipe de Lucien Favre. 

Suffisant pour retrouver la Ligue des champions et défier le PSG. L’autre bonne nouvelle pour l’Allemand, c’est qu’il n’aura plus à croiser Maurizio Sarri…Sauf peut-être sur le banc de l’équipe d’en face pour des retrouvailles qui s’annoncent déjà glaciales.

Lire la suite sur RMC Sport