Joel Ayayi s’inscrit à la Draft 2020 : Pour mieux revenir en 2021 ?

On compte désormais 5 français candidats à la Draft 2020. Pour l’instant, le flou reste entier quant à la date où se tiendra la cérémonie annuelle, et il faut rappeler que ces prospects tricolores pourront retirer leur nom d’ici là s’ils en voient la nécessité pour leur future carrière. Après Killian Hayes (Ulm), Théo Maledon (ASVEL), Killian Tillie (Gonzaga Bulldogs) et Yves Pons (Tennessee Volunteers) hier, c’est Joel Ayayi qui a attendu lui aussi le dernier week-end pour rejoindre ses compatriotes.

 

Joel Ayayi, c’est l’une des belles histoires de famille du basket français. Petit frère la basketteuse internationale Valérianne Vukosavljevic (anciennement Ayayi), il a grandi sur ses traces toujours guidé par ses conseils et ses exploits comme il le confiait encore à nos confrères de BeBasket en Juillet dernier. Grand espoir du basket français, il a rejoint depuis 2 saisons son compatriotes Killian Tillie chez les Gonzaga Bulldogs, programme synonyme d’excellence au niveau NCAA.

 

Après une première saison dans l’ombre du banc, il a été responsabilisé dès sa saison sophomore en obtenant une place de titulaire dans une équipe presque invincible (15 victoires, 1 défaite). Il s’est ainsi révélé comme un marqueur fiable à hauteur de 10 points (48%, 34% à trois points), 6 rebonds et 3 passes par match. Son physique très athlétique pour un arrière a beaucoup séduit Outre-Atlantique et sa cote en vue de la Draft est montée en flèche.

 

Aujourd’hui, il est annoncé dans la majorité des mocks drafts comme un choix sûr du second tour. Son classement oscille entre la 35ème et 50ème place. Néanmoins, il est peu probable que Joel Ayayi tente sa chance en NBA dès la saison prochaine. Il ne s’en cache pas, il sait que son jeu a besoin d’être encore perfectionné avant d’arriver dans l’exigeante NBA. Il avoue ainsi qu’il veut ‘’simplement’’ tester sa cote cette saison avant de probablement retirer son nom en temps voulus. De cette façon, il pourrait peut-être se faire une place dans le premier tour de la Draft 2021 en cas de nouvelle saison réussie à Gonzaga.

 

 

Lire la suite sur Insidebasket.com