Formule E: l’ePrix de Paris reproduit en course de billes

La première “Marbula E Race” a eu lieu. C’est ainsi qu’a été baptisée la course de billes organisée… par la Formule E. La discipline de sport automobile électrique, sous l’impulsion de l’écurie Envision Virgin Racing, a noué un partenariat sur YouTube avec les Jelle’s Marble Runs, référence en la matière. Car depuis 2013, cette chaîne aux 790.000 abonnés accumule les millions de vues avec des courses de billes inspirées des Jeux olympiques et des compétitions automobiles.

[embedded content]

De nombreux internautes se sont d’ailleurs pris de passion pendant le confinement pour la première saison de la Marbula One, mettant aux prises des écuries de billes livrées à elles-mêmes (et à la physique). Ces courses, avec qualifications, sont réalisées sur des circuits ingénieux, filmées avec une réalisation très télégénique et commentées avec grand sérieux par l’un des deux frères créateurs de ce divertissement. Il existe même un merchandising, destiné à soutenir la chaîne.

[embedded content]

Une course de cinq minutes

D’ordinaire, les courses de billes confrontent des équipes fictives (ont chacune leurs aficionados sur les réseaux sociaux). Mais pour le partenariat avec la Formule E, les vrais noms des douze écuries ont été repris, tout comme l’habillage visuel et sonore utilisé en temps normal à la télévision. Le commentateur officiel de la discipline s’est également prêté au jeu pour cette première qui s’inspire du ePrix de Paris, initialement prévu le 18 avril autour des Invalides avant qu’il ne soit reporté à cause du coronavirus.

Cette Marbula E Race dure cinq minutes, avec un tour en plus. Au final, la bille de la formation Mercedes s’est imposée avec 55 centièmes d’avance sur celle de Venturi Racing.

Lire la suite sur RMC Sport