Fonzie, Bip-Bip, Usain, Davies : Appelez-le comme vous voulez mais le futur porte son nom

BUNDESLIGA – En un peu plus d’un an, Alphonso Davies s’est imposé dans le couloir gauche du Bayern Munich. L’entreprise était risquée, pour ne pas dire impossible. Mais Fonzie a forcé les portes. Désormais bien installé, il incarne l’avenir du géant allemand.

Il faut se souvenir de son visage timide. Alphonso Davies s’excuse presque d’être là. Pourtant tout le virage des fans du Bayern hurle son surnom à s’en casser la voix : “Fon…zie, Fon…zie”. Finalement, Robert Lewandowski l’attrape par le col pour le présenter à ses supporters. Parce que Fonzie, ou Alphonse Davies, appelez-le comme vous voulez, est la nouvelle star du Bayern Munich. Plus seulement la révélation de la saison et cette scène, intervenue après la démonstration de Stamford Bridge et la leçon infligée en 8e de finale aller de la Ligue des champions à Chelsea (0-3) en février dernier, dit tout de la place qu’il a prise en quelques mois et à 19 ans seulement.

Ce chef d’œuvre londonien, au cours duquel il a fermé son couloir et délivré une délicieuse passe décisive, fut à la fois son acte de naissance en Ligue des champions et son avènement au Bayern. Alphonso Davies a réalisé cette saison un double exploit et il fallait avoir sacrément foi en son talent pour l’imaginer capable d’en arriver là. Et pas seulement parce que, né dans une famille de réfugiés libériens, débarqué au Canada à 5 ans, il revient de très loin.

Bundesliga

Les joueurs rendant hommage à George Floyd vont-ils être sanctionnés ?

IL Y A 11 HEURES

Alphonso Davies lors de son arrivée à Munich

Crédits Getty Images

Nouveau poste, concurrence impitoyable : et alors ?

L’ailier de formation s’est imposé à un poste, celui de latéral gauche, auquel il n’avait jamais joué avant qu’Hansi Flick en eut la riche idée. Mais il s’est surtout imposé au Bayern Munich au beau milieu de deux géants : David Alaba, longtemps considéré comme le meilleur latéral gauche du monde, et Lucas Hernandez, référence du poste à la Coupe du monde 2018. Bien sûr, il a su profiter des blessures du Français et du repositionnement dans l’axe de l’Autrichien. Malgré tout, aujourd’hui, plus personne n’imagine quelqu’un d’autre à sa place.

Ce n’est pas la première fois qu’il défie la logique. Voilà comment, à l’été 2018, le Suddeutsche Zeitung, influent quotidien de Munich, accueillait le transfert à 20 millions d’euros du Canadien : “Le transfert de Davies est une erreur. Personne ne peut dire comment son corps et son jeu vont évoluer. Mais c’est un risque que le Bayern prend de plus en plus souvent. La brutale réalité est que Davies est plus susceptible de finir comme Renato Sanches ou même Dale Jennings (ndlr : obscur attaquant anglais qui défendra les couleurs de la réserve durant deux ans). Son travail consiste maintenant à prouver que tout le monde a tort.

Alphonso Davies lors du 8e de finale de Ligue des champions face à Chelsea

Crédits Getty Images

MLS, Canada, Barça et… Freddy Adu

Arrivé de MLS en janvier 2019, Davies n’était qu’une promesse parmi tant d’autres. Plus jeune buteur de troisième division américaine avant de devenir dans la foulée le deuxième plus jeune joueur à jouer en MLS (à 15 ans), derrière Freddy Adu, convoqué à 16 ans et le jour de l’obtention de sa nouvelle nationalité en sélection du Canada, l’ailier gauche des Vancouver Whitecaps n’avait malgré tout aucune référence au très haut niveau. Voilà pourquoi le FC Barcelone a laissé tomber son profil alors qu’un transfert à 8 millions d’euros était dans les cartons en 2017.

Alphonso Davies

Crédits Getty Images

Mais celui que ses coéquipiers surnomment ‘Usain’ ou ‘Bip-Bip’ en référence à son incroyable pointe de vitesse a pris tout le monde de court. Flashé à 35,3 km/h la semaine dernière lors du choc face à Dortmund au cours duquel il fut encore une fois étincelant, Davies ne fait plus débat aujourd’hui. “Nous avons fait signer Alphonso Davies il y a un an parce que nous pensions qu’il serait un des meilleurs joueurs de sa génération et nous sommes ravis qu’il le prouve match après match“, se réjouit Hasan Salihamidzic, le directeur sportif du Bayern.

Fixé à un poste et dans un club qui l’a prolongé jusqu’en 2025 le mois dernier, il peut enfin savourer : “Je suis arrivé ici comme joueur offensif, désormais je suis arrière gauche“, constatait-il au moment de sa prolongation. “J’aime cette position, je me délecte de chaque moment. Je me vois désormais comme un défenseur latéral et je ne pense pas que ça changera dans le futur.” Un futur qui semble désormais porter son nom.

Alphonso Davies vom FC Bayern München

Crédits Getty Images

Bundesliga

Leipzig remonte facilement sur le podium

IL Y A 21 HEURES

Bundesliga

Un triplé, des stats affolantes et un gros caractère : Sancho, l’insubmersible

HIER À 19:35

Lire la suite sur Eurosport.fr